Lobe Radiant Dub System – « Vibe Disciple »

Vibe Disciple[Album]
04/05/2004
(Jarring Effects/Pias)

Avec son précédent album, Lobe Radiant Dub System était parvenu à s’imposer au sein de la scène dub française sans pourtant faire preuve d’une originalité flagrante. Rappelant souvent ses petits copains de tournée, le groupe était quand même parvenu à séduire nos petites oreilles gourmandes grâce à un feeling et une approche venant compenser les erreurs de jeunesse. C’est pourquoi nous attendions beaucoup de ce « Vibe Disciple », histoire de savoir si Lobe a enfin trouvé une identité bien à lui

Quoi de neuf par rapport au précédent opus? Tout d’abord, la présence de la guitare sur tous les morceaux, cette six cordes qui n’était jusqu’alors venue se greffer que lors des concerts. Ensuite, le groupe, qui est allé enregistrer au studio bordelais Le Chalet, semble bénéficier d’une production meilleure que par le passé, donnant une lourdeur et donc un plus fort impact aux titres de ce « Vibe Disciple ». Enfin, les interventions vocales sont ici régulières mais plutôt que d’affecter l’identité musicale du groupe, elles amènent avec elles une diversité, voire quelques surprises, non négligeable. Pourtant, et bien que ce « Vibe Disciple » soit une réussite, notre sentiment est plutôt mitigé une fois l’écoute accomplie. En effet, si Lobe Radiant Dub System atteint un parfois un niveau inégalé auparavant (le somptueux et mélodique « Junior Profile », le plus rock « Life Force », « Axial Dub » dont la voix rappellerait presque Horace Andy), il ressemble encore beaucoup trop souvent à Ez3kiel (« Two Shades », « 

1. It Brakes Your Concentration     
« , « Help Us To Forgive ») pour pouvoir espérer être considéré comme une locomotive de cette scène

Alors réel manque de personnalité ou est-ce que le seul défaut de Lobe Radiant Dub System n’est-il pas d’être arrivé sur la fin? En tous les cas, les fans absolus du genre se remettront difficilement de ce nouvel album, certainement un des plus variés cependant que la France ait vu naître, tandis qu’il est possible que les autres ne fassent que seulement l’apprécier. Pas mal après tout…

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

7 réponses à Lobe Radiant Dub System – « Vibe Disciple »

  1. JaHimself 11 août 2009 à 11 h 47 min #

    5 ans plus tard je me permet d’écrire pour vous dire à quel point votre critique est pitoyable, on reconnaît dans vos récitals digne d’un communiqué de l’agence France presse, la marque évidente d’un manque total de connaissance musicale, mais surtout bien pire d’une faute de gout bien plus évidente encore. Quand on est incapable d’apprécier un tel chef d’œuvre, je pense que le mieux est tout simplement de s’incliner et de le reconnaître. Ezekiel a toujours été l’enfant pauvre du dub français. S’il y’avait bien une comparaison à ne pas faire, c’était bien avec eux… Cet album est à des galaxies du sons moisis digne d’une vielle pute de Nanterre de ceux que vous avez mentionné. Navré.
    5ans plus tard, et pourquoi? Parceque 5 ans plus tard cet album est toujours dans ma playlist, il n’a pas perdu une ride et restera l’un des meilleurs albums dub pour longtemps, surtout quand on voit ce que font des groupes comme High Tone, Ezekiel, ou tout simplement la disparition tragique de Manutension.
    Le dub est née en France et est mort en France, avec LRDS.

  2. Stef782 11 août 2009 à 16 h 29 min #

    T un fou toi, c plutot que Ezekiel est allé trop vite pour toi…

  3. JaHimself 15 août 2009 à 18 h 12 min #

    Partie trop vite en sucette oui, mais c’est tout.

  4. Nicodan 17 novembre 2010 à 14 h 01 min #

    C’est clair la critique toute moisie. Le mec il fait une écoute et il ouvre sa « bouche ». Comme si Löbe Radiant avait jouer cet album en une fois sans le préparer. C’est l’un des plus abouti de tout les albums de dub.

    15 fois c’est le nombre d’écoute minimale pour un album de Dub avant ne serait ce que d’ouvrir sa gueule.

    Enfin bon ceci dit Ezekiel comme référence… Je crois que pouvoir avoir la qualité d’un morceau de ldrs, il faut trois album d’ezekiel. Mais pour vouloir troquer un ldrs contre Ezekiel, autant se prendre un larsen de 10000 watt par surprise et rester sourd toute sa vie.

  5. colombo 23 novembre 2010 à 15 h 55 min #

    ha ha !
    ils sont marrants ;moi ça m’a un peu fait sourire ;de toute évidence ce sont des trolls , agitant un peu la surface de l’eau pour qu’on réagisse ou pour combler leurs frustrations ….
    c’est tout l’art de la publicité
    Ceci dit une mauvaise lessive restera une mauvaise lessive ; et les lecteurs avertis de ce webzine n’en sont pas dupes : Löbe contribue à l’appauvrissement des oreilles !
    Vous devez être ce genre de spécimens qui s’agitent dans les sound systems , cherchant un semblant de gloire en poussant les disques des autres et hurlant à qui veut l’entendre : pullllllll uppp !!!

  6. Nicodan 2 février 2011 à 5 h 50 min #

    « Vous devez être ce genre de spécimens qui s’agitent dans les sound systems , cherchant un semblant de gloire en poussant les disques des autres et hurlant à qui veut l’entendre : pullllllll uppp !!! »

    C’est assez amusant les a priori malversateurs dont se servent les pseudo critiques. Je crains que les projections mentales de vos visions stéréotypées ne soient aussi proche du gouffre qui vous sépare de la musique et de l’art.

    Si vous aviez écouté cet album, vous auriez au contraire réalisé qu’il n’a pas sa place en live, et moins encore dans un sound system. (Ou je ne met par ailleurs jamais les pieds, malgré votre imagination délirante et paranoïaque)

    Finalement cette comparaison lessivaire n’était peut être pas fortuite quand on réalise l’état cérébral qui se cache sous ces commentaires.

    Quant à la perfidie de l’argumentaire niant tout forme de remise en question, y compris lorsqu’il s’agit d’un de vos lecteur sur une critique qui n’en est pas une, je préfère ne pas développer.

  7. matthieu 2 février 2011 à 8 h 47 min #

    Pour remettre un peu les choses à leurs places et calmer les esprits, rappelons quand même que la critique de ce disque – totalement assumée, même… sept ans après – est loin d’être négative ici. Prenez le temps de la relire, de ne pas vous arrêtez aux arguments qui vous arrangent. Beaucoup de groupes s’en sont beaucoup moins bien sortis dans ces pages.

    Quant aux commentaires, ils n’engagent que leurs auteurs qui, il faut le préciser, ne sont pas partie intégrante à la rédaction.

Laisser un commentaire