Lifetime – « s/t 86 »

s/t[Album]
06/02/2007
(Decaydance/Import)

Que les histoires sont belles lorsqu’elles se déroulent ainsi. Lifetime avait fait les belles heures de la scène punk hardcore des années 90. Quelques années plus tard, après près d’une décennie, le combo annonçait son retour il y a quelques mois, parti dans le tourbillon des concerts de reformation et une signature inespérée sur Decaydance qui nous a fait décoller de nos pompes. Oui, on allait bien avoir droit à un nouvel album de la part de ce groupe qu’on avait pris l’habitude de citer parmi les références presque intemporelles du genre

Il a pourtant fallu moins de temps que pour le dire pour que ce disque éponyme déboule comme si de rien était, sans extravagance, sans paillette ni klaxon, juste à l’image de ce que Lifetime a finalement toujours été: sobre et efficace. Le contraire aurait été étonnant. Du coup, on a droit à un rewind radical de dix ans en arrière, quand le hardcore mélodique n’était pas encore ce qu’il est devenu et que, toujours, d’autres arpentaient les mêmes chemins avec une approche et un son beaucoup plus intègres. Car finalement, les deux n’étaient pas si éloignés, peut être encore plus autrefois qu’aujourd’hui, quand Lifetime apportait de la mélodie et de la sensibilité au hardcore dur et violent de l’époque. En effet, si les onze titres de ce disque sont balancés pied au plancher, le chant se fait moins rauque et les mélodies plus évidentes. Pas de quoi pourtant remettre en cause la légitimité d’un retour aussi fracassant. Pour preuve, ce troisième album peut rougir de la comparaison avec ses prédécesseurs. On a même l’impression que toutes ces années d’absence n’ont finalement qu’effrité l’originalité musicale du groupe, plagiée maintes fois durant son hiatus. Dave Palaitis, bassiste, le confirme: « c’est rapide, accrocheur, mélodique, c’est du Lifetime« 

Et pour cause, du studio au producteur en passant par les musiciens, le décor n’a pas bougé d’un pouce. Tout comme le plaisir et l’envie mis au service de la musique qui s’entendent réellement sur cette grosse dizaine de tout nouveaux morceaux, au point de nous le transmettre à nous aussi. Et « Northbound Breakdown », « Just a Quiet Evening », « Can’t Think About It Now », ou « All Nite Long » ne seront que quelques-unes des plus belles raisons de nous y laisser succomber. « Faire du neuf avec du vieux » n’aura jamais été aussi parlant. Un coup de jeune extrêmement bienvenu, un retour à la base, comme un rappel des vraies valeurs..

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire