Les Gourmets – « Tout Doit Disparaitre »

gourmets180Album
(Gourmets Recordingz)
04/12/2009
Autre rap français

Rap alternatif est une étiquette que Les Gourmets souhaitent apparemment ne plus voir collée à leur musique. Pourtant, le registre des lyonnais est bien loin des stéréotypes FM, comme ceux du rap français le plus underground. Bien calé qu’il est entre les deux, on se contentera donc de le qualifier d’ « autre rap », une formule certes batarde mais qui n’ôtera jamais la fraicheur, l’efficacité, l’ouverture d’esprit, et le fun de son hip hop. Comme de cette petite entreprise qui, en n’oubliant pas que la musique reste sa colonne vertébrale, ne connait pas la crise. Ou peu. Pour preuve, avec « Tout Doit Disparaitre », elle s’y adapte et s’y oppose: à partir de minuit le 4 décembre 2009, ces treize nouveaux titres seront proposés au téléchargement sur le site du groupe, gratuitement comme pour rappeler que la musique se porte beaucoup mieux que son industrie, et que quoi qu’il arrive, elle continuera d’être écoutée et partagée. Un rappel, certes fondé, sous forme d’adaptation aux nouveaux modes de consommation, derrière laquelle se cache quand même un bon coup de pub. Car quoi de mieux pour un groupe autogéré comme les Gourmets que d’enfoncer par la gratuité un clou déjà bien enfoncé par le succès en 2008 d’un « Soyons Sales » convaincant, particulièrement bien accueilli, et…payant? La barre alors placée bien haute, le crew avait fort à faire pour continuer sur sa lancée. En cela, « Tout Doit Disparaitre » fait grise mine. Bien que toujours au dessus de ce qu’on peut généralement entendre du rap français, notamment en termes de production, l’enthousiasme n’est pas autant au rendez vous qu’il y a un an. La faute à un impact plus mesuré (« Sors Tes Couverts », « Le Tout Pour Le Trou »), quelques superficialités s’avérant vite indigestes (« Mercedes Benz Remix – feat Miss Platnum », « Play The Game – feat Fat Hed »), qui condamnent très certainement ce disque, aux allures et à la qualité relative habituellement rencontrée avec les mixtapes, à des écoutes moins répétées que celles de son prédécesseur. Pas d’amalgame pour autant, cet album et quelques uns de ses meilleurs titres (« L’Etrange Noel », « Tout Doit Disparaitre », « Keep It Raw – feat Foreign Beggars & DR.Syntax », « Paradis Terrestre – feat Andy Kayes ») tombent à pic dans votre quête de bon hip hop français, notamment si l’effet de l’overdose vous résigne définitivement à allumer la radio. Mais on ne nous empêchera pas de penser que Les Gourmets en ont encore pas mal sous la semelle, en vue d’un prochain album aussi attendu que l’était celui-ci. Les meubles sont sauvés.

À lire ou écouter également:

,

Une réponse à Les Gourmets – « Tout Doit Disparaitre »

  1. doyo 25 décembre 2009 à 14 h 14 min #

    j’aime ce genre de chronique qui s’attarde uniquement sur la musique sans arreté d’parlé des radios blablabla et d’leur sons poubelle mais bref… site de branleur intelectuel perso j’n’aime pas l’album les voix m’deplaise et les instru idem rien d’bien existant j’trouve ça plutot fade l’autre cd j’connais pas peux etre qu’il me plaira plus

Laisser un commentaire