Lena – « The Uncertain Trail »

The Uncertain Trail[Album]
04/06/2007
(Sounds Around/Pias)

A l’heure où la plupart des pionniers du dub français sont partis défricher d’autres espaces sonores, on est bien obligé de constater que le sursaut de fierté de cette scène survient aujourd’hui de là où on ne l’attendait pas. Quand on s’était persuadé que la spécificité française ne pouvait être qu’un dub taillé pour et par le live, quelques producteurs hexagonaux sortent de l’ombre afin de nous rappeler que le dub était avant tout une affaire de studio..

Ces derniers mois, c’est en effet à des hommes seuls derrière leur console de mix (Molécule, Kanka, Fedayi Pacha, Lena…) que l’on doit les disques les plus intéressants du genre. Deux labels se partagent généralement la primeur de ces nouvelles révélations: le vétéran Hammerbass et le rookie Sounds Around, qui sort donc le troisième album de Lena (a.k.a Mathias Delplanque, lequel nous a aussi récemment pondu sous son propre nom un très bon disque de folktronica, intitulé « Le Pavillon Témoin« )

Après deux opus sortis sur l’impeccable Quatermass, sous-division du belge Sub Rosa (souvenez-vous du mix de Dj Spooky, « Rhythm Science« , construit à partir de leurs archives…), Lena a décidé de faire le ménage dans son disque dur et de compiler pour le label parisien une sélection de divers morceaux enregistrés entre 2004 et 2006, au gré de ses pérégrinations professionnelles (Montréal, Bombay, New York, San Francisco…). « The Uncertain Trail » est donc une sorte de carnet de bord de deux années d’errance, à capturer un son ici pour l’apprivoiser là, qui raconte la solitude et les rencontres, le jour et les nuits, le silence et les bruits

Mathias Delplanque multiplie les alias et les projets, son dub se nourrit naturellement de toutes ses expériences périphériques: ambient, electronica, abstract hip hop, musique électro-acoustique, musique ethnique sont tous au menu de « The Uncertain Trail », parfois en simple filigrane… Fans de roots ou de steppa, passez donc votre chemin. Amateurs de dub cotonneux à l’allemande (Rhythm&Sound, ou plus encore Pole…), tendez l’oreille car les pulsations crépitantes de « Entomodub 1 Remix », « Nizamuddin Station » ou « Sassoon Docks » vont certainement vous enchanter

Delplanque ne cache pas que tous ses différents travaux se rejoignent toujours d’une manière ou d’une autre. Il n’est donc pas rare de retrouver un son ou une personne qui vont et viennent d’un disque à l’autre. Ce nouvel effort est ainsi à nouveau masterisé par John Sellekaers (Dead Hollywood Stars, Urawa, Xingu Hill…) avec qui notre Nantais s’amuse aussi à taquiner le drone sous le nom de The Missing Ensemble (deux albums sont sortis à ce jour, dont un sur le label Low Impedance, qui avait déjà abrité « Le Pavillon Témoin » sous son véritable nom). C’est assez confus ou je dois encore compliquer? Sachez alors qu’on retrouve aussi le spoken word rocailleux de Black Sifichi sur deux plages qui rappellent les travaux ambient/dub poetry les plus inspirés de Bill Laswell (essayez ses fabuleux « City Of Light » et « Hashisheen », parus sur Sub Rosa, justement…)

Taciturne sans pour autant être minimaliste, Lena n’abat jamais toutes ses cartes d’entrées de jeu et sait construire ses morceaux avec plusieurs degrés de profondeur, ce qui rend chaque nouvelle écoute plus aventureuse. Les morceaux qui vous paraissent les plus abstraits finiront par vous offrir des trésors cachés qu’il faudra aller débusquer au fin fond de vos écouteurs, comme ce superbe « Ephémères » final, si anodin au départ, et si indispensable par la suite

On se ballade ainsi du space tango de « A Troll’s Trail » (qui sonne comme un Gotan Project sous Prozac) au trip hop squelettique co-signé avec le producteur montréalais Ghislain Poirier (connu pour avoir fricoté avec Beans, Lotek Hi-Fi, DJ Rupture…), porté par des basses généreuses et tourmenté par des samples sibyllins. Certes, on n’y entend aucun didgeridoo, aucune allusion à la ganja, et on imagine mal Lena porter des sandales (sauf peut-être en été), pourtant « The Uncertain Trail » reste un magnifique album de dub. Pour tout dire, le Nantais ne volerait pas sa place sur les catalogues de ~scape ou de Wordsound. Ca devrait suffire à convaincre les derniers indécis

Ecoutez un extrait iciTracklisting01. Entomodub 1 Remix02. Periphery (Take Me There Mix) *03. A Troll’s Trail04. Saint-Urbain °05. A 5th Step06. Typewriter Ribbon (Liquid Paper Mix) *07. Transfer08. Déjà Vu #09. Callings10. Nizamuddin Station11. Sassoon Docks12. Ephémères* Feat. Black Sifichi° Coproduit avec Ghislain Poirier# Sons additionnels par Hopen

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire