Ledisi – « Lost And Found »

Lost And Found[Album]
05/11/2007
(Verve/Universal Jazz)

Originaire de la Nouvelle-Orléans, Ledisi a grandi dans une authentique famille de musiciens, entourée d’une mère chanteuse et d’un beau-père batteur, jouant tous deux dans un groupe de Rythm n’ Blues à l’époque où le son des Jackson 5 faisait fureur. Bercée dès sa plus tendre enfance par les concerts et les enregistrements studio de ses parents, la jeune diva commença donc à chanter de façon quasi instinctive à 8 ans, au sein du New Orleans Symphony Orchestra

Malgré son caractère très précoce, son parcours n’a pas vraiment été un long fleuve tranquille, évoluant davantage dans les recoins obscurs et tortueux de l’underground qu’à la lumière des projecteurs. Après deux albums passés inaperçus, de nombreux concerts dans des clubs de San Francisco et une poignée de featurings dont un figure sur le dernier « The Craft » de Blackalicious, ça n’est qu’aujourd’hui, après plusieurs années de carrière indépendante, que Ledisi fait son apparition au grand jour avec la récente signature de son nouveau « Lost And Found » sur le mythique label jazz Verve (regroupant des artistes aussi prestigieux que John Coltrane, Herbie Hancock, Billie Holiday ou Ella Fitzgerald)

Ce troisième opus sonne donc véritablement comme une consécration de carrière pour l’Américaine, qui a su s’entourer de producteurs de renom, à l’instar de Rex Rideout, Jamey Jaz et Mano Hanes. Placé sous le signe de la soul et du RnB, l’album n’en intègre pas moins des influences jazz et hip-hop évidentes, renvoyant à la riche culture musicale de Ledisi. Ainsi, pas étonnant que certains titres transpirent littéralement le son du collectif Okayplayer (qui apporte au passage un grand soutien à la diva), offrant un hip-hop jazzy euphorisant dans lequel la voix de la chanteuse se fond à merveille (« Been Here », « You & Me », « Today »). Le plus représentatif de ces titres reste le très réussi « Alright », dans lequel le groove de Ledisi n’est pas sans rappeler celui de la grande Erykah Badu. Néanmoins, « Lost And Found » peine à convaincre dans son intégralité. Car à côté de ces morceaux de très bonne facture figurent des titres beaucoup plus décevants, frôlant un RnB moderne agaçant (« Get To Know You », « The One », « Someday ») ou une soul langoureuse trop classique (« In The Morning », « Lost And Found », « We Are One »). Ledisi a certes une très belle voix (volontiers comparée à une synthèse entre celles de Minnie Riperton et Sarah Vaughan) et une technique impeccable, mais elle a bien du mal à nous transmettre les multiples émotions que sous-tendent ses chansons

Finalement, si « Lost And Found » témoigne d’un amour pour la musique retrouvé par Ledisi après quelques passages à vide, il se résume parfois à une harmonie si lisse qu’elle en devient presque fade. Sans conteste, il manque à cet album une petite étincelle que la chanteuse, désormais épaulée par Verve, pourrait sans difficultés faire naître en s’éloignant de la soul trop conventionnelle dans laquelle elle a tendance à s’enfermer. Ce moment risque d’ailleurs d’arriver bien vite, la diva préparant actuellement un album plus hip-hop aux côtés du talentueux Chief Xcel de Blackalicious… Une belle opportunité de rattraper le tir de ce « Lost And Found » en demi-teinte, à surveiller de près..

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire