Laurent Garnier – « Excess Luggage »

Excess Luggage[Album]
26/07/2004
(FCom/Pias)

Voici donc, enfin en magasin, les deux derniers mixes de Laurent Garnier, jusqu’ici disponibles uniquement sur internet, et qui complètent le coffret évènement qui a accompagné la sortie du très bon livre « Electrochoc »

Deux mixes donc, le premier enregistré live au mythique Rex Club en 1998 pour ses 10 ans de Techno. Joué au petit matin comme expliqué dans le livret accompagnateur, ce mix est un concentré de classiques House et Techno indémodables. On retrouve les anthologiques « The Bells » de Jeff Mills, « Stardancer » sur Red Planet , « Descent » des franco-chinois Technasia, le mythique « Altered State » de Ron Trent, le mystérieux « The Wipe » de Teste sur Plus8 ou encore l’emblématique et très sexuel « French Kiss » de Lil Louis. Rien de bien nouveaux donc ni de très surprenant, mais quand ces titres subissent la patte de Laurent Garnier, même des morceaux qu’on croyait connaître par coeur voire à l’overdose, retrouvent toute leur ampleur et leur magie, en nous emmenant dans un voyage digne de nos premières fêtes, quand l’hédonisme était encore une grande valeur de notre mouvement (si ce n’était pas la seule d’ailleurs)

De la valeur sure donc pour un session de Techno séminale, mais surtout l’oeuvre d’un DJ hors paire pour amener un public en extase. A noter la conclusion toute en sensualité sur un autre classique, « Love To Love You » de Donna Summer

Le second mix a été enregistré pour la BBC en Angleterre et comme indiqué dans le recueil d’informations, ce fut à l’époque une réaction à la présence du FN au second tour des présidentielles. Comme quoi, la musique électronique a bel et bien quitté l’hédonisme pour maintenant véhiculer nombres de messages, parfois même politiques. Ce n’est toutefois pas le cas ici, s’agissant plus d’un message de méfiance et d’espoir pour un exercice passionnant commençant par de la Soul et du Jazz Funk (Gil Scott-Héron, Don Byron), puis du Hip Hop avec Funky Fresh Few ou Clouddead et une bonne dose de Breakbeat à l’anglaise avec The Streets. Puis, un break, et on se retrouve en territoire Techno-House plus familier, le terrible « Black Water » d’Octave One pour ouvrir le bal façon Motorcity, puis une rencontre franco-suisse avec Eric Borgo et Oxia, suivie de quelques perles signées Adonis, Heiko Laux, Underground Résistance ou encore Garnier lui même. Le tout se termine par un morceau du militant Saul Williams et le magnifique « Belfast » d’Orbital

Un mix très bien ficelé et plein de revendications, qui en font un des plus intéressants de la série. A acheter, surtout si vous possédez déjà les premiers

Tracklisting

CD 1 – Mix at the Rex Club

1- Scan X: « Wasteland » (F. Communications)2- Laurent Garnier: « Crispy Bacon » (F. Communications)3- Jeff Mills: « The bells » (Axis/Purpose Maker)4- Red Planet: « Stardancer » (Red Planet/Submerge)5- Marco Carola: « Steam EP/Middle 1 » (Neuton)6- Technasia: « Descent » (Technorient)7- Marshall Jefferson : « The cow » (KTM/Trésor)8- Ron Trent: « Altered state » (Warehouse Records)9- DJ Gilb’r: « Pressure (Laurent Garnier remix) » (Versatile)10- Jamie Anderson: « Dolphin (Dave Angel rework) » (Artform)11- T Quest: « Upiter » (News)12- Richard Bartz & DJ Hell: « Take a shot » (Kurbel)13- Teste: « The wipe » (Plus 8)14- Lil Louis and The World: « French kiss » (Diamonds Records)15- Donna Summer: « Love to love you » (UMG Recordings)

CD 2 – Mix BBC Radio 1’s Annie on one

1- Gil Scott-Héron: « The vulture » (BMG)2- Don Byron: « Alien » (blue Note)3- Professor Griff: « A.I.D.S. » (Virgin)4- Funky Fresh Few feat. Wig: « 24.7 » (Grand Central)5- Clouddead: « Grey » (Big Dada)6- The Streets: « Turn the page » (Pure Groove Ltd)7- Octave One: « Black water » (430 West)8- Eric Borgo & Oxia: « Freaky games » (Good Life)9- Adonis: « We’re rocking down the house » (Trax Records)10- Heiko Laux: « Hypnomarchin' » (Kanzleramt)11- UR 3000: « Inspiration » (Underground Résistance)12- Frank Hunter: « The shinobi » (Mono Records)13- Laurent Garnier: « Sambou » (F. Communications)14- Carlton: « What’s so funny (Laughapella) » (King Street)15- Laurent Garnier & Sangoma: « First reaction » (F.Communications)16- Saul Williams: « Tao of now » (American Recording Company)17- Orbital: « Belfast » (FFRR)

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Laurent Garnier – « Excess Luggage »

Excess Luggage[Album]
15/10/2003
(F Com/Pias)

Tout à du être déjà dit sur Laurent Garnier, et sur ce recueil de mixes ou ses productions également. Alors je vais juste donner l’avis d’un fan d’électro et de musique en général pour dire quel a été mon bonheur à l’écoute de ces trois sessions. D’abord le plaisir d’entendre un excellent DJ qui a un don réel pour faire couler de source tous ses enchaînements aussi improbables soient ils (PBB Mix). Ensuite la passion communicative pour la musique avec un grand M, un éclectisme à toute épreuve (House, Techno, Electro, Jazz, Musiques de films, World, Rock … Et bien d’autres styles non abordés dans cette série de mixes) et le talent de toujours créer une atmosphère typique, un son, une couleur Garnier. Enfin la joie d’entendre de nombreux morceaux qui me rappellent moult souvenirs (le Mix at Sonar est un merveilleux bain de jouvence)

Venons en aux trois parties de cet ensemble :

Le premier mix donc, enregistré au festival Sonar de Barcelone est une pure plongée bienfaitrice dans les méandres d’une House acide et Old School avec bon nombre de pépites du genre (Joe Smooth, Sandee, Inner city, Davina, Steve Poindexter, Maurice Joshua, Mayday, Phortune…), et le plaisir pour le vinylmaniac que je suis d’entendre des disques méticuleusement gardés et chéris, mixés de main de maître. Avec une petite mention pour le « Dream girl » de Pierre’s Pfantasy Club qui, fait avec trois bouts de ficelles, m’a, je ne sais pourquoi, toujours fait dressé les poils et frémir de tout mon être à chaque fois que je l’ai posé sur ma platine. Bref, un pur délice sonore

Le second mix, enregistré lui à Détroit, renoue avec une techno originelle: funky, soul et jazz. Parfois brute mais toujours gorgée d’émotions. On y retrouve des incontournables de la Motorcity tels Mad Mike (UR), 69 (Carl Craig), Electric Soul ou DJ Rolando (l’affaire Jaguar) qui remixe notre talentueux frenchy John Thomas, et une pléiade d’artistes d’horizons divers qui développent cette sensibilité dans leur musique (Radioactive Man, l’excellent Mark Broom, Slam remixé par le génial Envoy, L’allemand Heiko Laux (Kanzleramt) ou le Hollandais Steve Rachmad (Stérac, 100% Pure, ou en l’occurrence ici Ignacio)). Du pur concentré de techno groovie et élégante

Le troisième mix est lui plus particulier, reflétant l’atmosphère des sessions Pedro’s Broadcasting Basement sur la radio on line que Laurent a créé en 2002. Mix cinématique, étrange et envoûtant ou l’on croise l’expérimental Console, le jazzmen Bugge Wesseltoft, Alain Bashung (« Madame rêve », un très joli morceau ), des BOF (17 Fois Cécile Cassard), Squarepusher (Warp), des vibrations orientales et autres surprises sonores bien loin des pistes de danses enfiévrées. Un disque très intéressant, qui nous fait voyager dans différentes ambiances et peint plein de superbes ou étranges tableaux dans notre imaginaire. Génial

En résumé, je ne veux pas faire l’éloge de Laurent Garnier, mais quand le talent est là il faut le reconnaître..

PS : La chronique est un peu longue, mais l’enthousiasme était tel..

Tracklisting

Disque 1

1- Blake Baxter: « When we used to play » (KMS/Incognito)2- ESP: « It’ s you » (Underground records)3- Nick Holder: « Erotic illusions » (NRK music/DNH records)4- Sandee: « Notice me » (Fever records)5- Moby: « Mobility » (Instinct records)6- Pierre’ s pfantasy club: « Dream girl » (Hot mix 5)7- Joe Smooth: « Promised land » (Trax)8- Kenny K Collins: « Beat my house » (Rockin house records)9- Freestyle orchestra: « Don’ t tell me » (SBK records)10- Point G aka DJ Grégory: « Underwater » (Fayacombo)11- Révélation: « First power » (Northcott prod. ltd.)12- E Dancer: « Feel the mood (NY groove mix) » (KMS)13- Maurice Joshua with Hot hands Hula: « This is acid » (Trax)14- Inner city: « Good life » (Ten records)15- Davina: « Don’ t you want it » (Sound of Détroit/Submerge )16- Fast Eddie: « Acid thunder » ( DJ International/Underground records)17- Steve Poindexter: « Computer madness » (Trax)18- Mayday: « Nude p hoto » (Transmat)19- Joeski: « My english lover » (House time/Trax)20- Phortune: « String free (club Leray mix) » (Hot mix 5)

Disque 2

1- Galaxy 2 Galaxy: « High tech jazz » (UR)2- Patrick Dubois: « Supporter » (Isoghi records)3- Just Jack: « Paradise » (Zed bias prod./RG records)4- Radioactive man: « Bassick élément » (Rotters gulf club)5- Electric soul: « X2 » (Electrofunk/Submerge)6- Mark Broom: « Somewhere » (Warm up recordings)7- Slam: « Bass addiction (Envoy vocal remix) » (Soma)8- Moody preachers: « Abuses on Rachel » (Adrenogroov.)9- Hutton drive: « It’ s dark..and i’ m not afraid » (Seventh sign recordings)10- John Thomas: « Working night (Rolando remix) » (Logistic)11- Heiko Laux: « Souldancer » (Kurbel)12- Alaska aka Laurent Garnier: « Returning back to Sirius » (F.Communications)13- Ignacio: « Chios » (Music man/News)14- Laurent Garnier: « The man with the red face » (F.Communications)15- 69: « Desire » (Planet E/R&S)

Disque 3

1- Console: « Emile Zapotek » (Code records)2- Vista le vie: « Refuse resist (part. 2 demo version) » (F.Communications)3- Sidsel Endressen & Bugge Wesseltoft: « Heartbeat » (Jazzland)4- Alain Bashung: « Madame reve » (Barclay)5- Soundtrack « 17 fois Cécile Cassard »: « 24 choses » (Labels)6- Soundtrack « 17 fois Cécile Cassard »: « Je ne parle pas » (Labels)7- Lowtech: « Mitre peak » (Out to lunch records/RAND musik)8- Tindersticks: « A night in » (Quicksilver recording)9- Asa Chang & Junray: « Hana » (Leaf records)10- Squarepusher: « Plaistow flex out » (Warp)11- Kosma: « Mikrokosmos » (Infracom)12- John Martyn: « Strange fruit » (Thirsty ear recordings)13- Claude Chalhoub: « Red dessert » (Teldec classic international)14- Pnau: « The last track » (Peking duck)

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire