Latterman – « No Matter Where We Go »

No Matter Where We Go[Album]
09/08/2005
(Deep Elm/Import)

Si son premier album sorti chez Deep Elm (et prévu en réédition à la fin de l’année) n’a pas fait grand bruit, Latterman, combo new yorkais, va sûrement se rattraper avec ce nouveau « No Matter Where We Go ». Non pas qu’il s’agisse là d’un des albums punk rock de l’année, n’exagérons pas, mais il a le mérite de transpirer la spontanéité, la sincérité, autant dans le fond que dans la forme

Si on ne peut pas passer outre cette fougue adolescente, qui peut être perçue comme un manque de maturité et accentuer parfois l’aspect bordélique de quelques titres, Latterman gagne en fraîcheur et crédibilité. Loin des stéréotypes du genre, ni des pantins formatés déstinés aux ondes radio, le groupe préfère tout balancer, les textes positifs comme les brûlots punk rock. Car Matt Cannino, bassiste et chanteur de la formation, n’a pas la langue dans sa poche: esprit de communauté, sujets socio politiques, rejet de l’homophobie, du racisme sont, entre autres, ses principales préoccupations, le tout scandé lors de refrains fédérateurs, son point fort, dégueulés le poing bien haut

Pour cela, pas de production délirante, un chant parfois un peu juste, et certains titres qui mériteraient de respirer un peu plus. Peu importe, Latterman reste crédible, punk comme on aime, mais est peut être encore un peu jeune et fougueux pour être passionnant sur toute la longueur de ce deuxième opus. Encore noyé dans la masse, parions qu’avec un peu plus de vécu, ce groupe s’inscrivant dans la lignée des classiques du Long Island, fera définitivement parler de lui

Ecoutez un extrait sur le site Deep Elm

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire