Lapalux – « When You’re Gone »

lapa180Ep
(Brainfeeder)
07/02/2012
Bass music

Après un premier EP (« Many Faces Out Of Focus ») qui l’a placé parmi les rookies les plus prometteurs de l’année dernière, Stuart Howard remet le lounge au goût du jour avec sept productions aux textures singulières qui lui servent de première incursion chez Brainfeeder. Une fois n’est pas coutume, le jeune producteur ne vient pas de Los Angeles, mais est originaire de l’Essex, donc imbibé par une certaine froideur londonienne qu’il recrache dans ses morceaux. Ainsi, Lapalux vaporise des atmosphères pour le moins narcotiques, travaillant sa voix et déstructurant les samples jusqu’à obtenir une bass music visqueuse comme du miel. Depuis qu’il a douze ans, Howard fait une fixation sur le son, enregistrant alors ses potes pendant la récré pour triturer les dialogues et en fabriquer des chansons sur sa Playstation en rentrant chez lui le soir. Ce qui explique sans doute cet inébranlable sens du détail, lorsqu’il apaise les sens avec le douillet « Moments » laissant entrevoir une pointe de colère à travers des arrangements synthétiques gonflés d’émotions. Celui pour qui mener un projet en solo est synonyme de liberté totale enfile ses gants de chirurgien pour pratiquer l’anesthésie sonore avec « 102 Hours of Introduction » ou « Gone », tentative dubstep figée dans la glace. Doté d’une finesse empruntée à l’IDM et à l’electronica, Lapalux étend son champ d’action avec la soul rétro-futuriste de « Yellow 90s » ou le lo-fi « Gutter Glitter », proche d’un Hudson Mohawke en pleine forme… Un artiste à suivre.

En écoute

Disponible sur
itunes5

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire