L’Altra – « Different Days »

Different Days[Album]
25/01/2005
(Hefty/Chronowax)

Moins de trois ans après leur dernier album, et après avoir tenté des expériences extramusicales diverses, Lindsay Anderson et Joseph Costa se retrouvent, et nous laissent vivre, par procuration, l’intensité de leurs retrouvailles. Ils ont formé un couple pendant sept ans, en se séparant ils ont créé L’Altra. Autant dire que s’intéresser à eux, c’est s’immiscer dans leur intimité; ça tombe bien, leur musique est, sur cet album, on ne peut plus intime

Toute la formation se fonde sur cette complémentarité masculine/féminine, « L’Altra » se traduisant par « l’autre féminin ». Sur chaque morceau, on a l’impression que Joseph parle, ou chuchote, à Lindsay qui lui répond avec une voix qui pourrait rendre n’importe quel auditeur amoureux. L’intimisme du style répond à l’intimisme de la réalisation du projet. L’Altra a signé pour sa reformation chez le très actif label indépendant de Chicago (d’où ils sont originaires) Hefty Records. Et pour ne pas trop s’éparpiller, ils ont choisi un de leurs amis pour prendre en main la production, Joshua Eustis, lui-même chez Hefty. Ce dernier se fait régulièrement remarquer, notamment au sein de sa formation, Telefon Tel Aviv, et on peut considérer que, pour cet album au moins, il est membre à part entière de L’Altra, tant on y reconnaît sa touche. On peut là aussi parler de réelle complémentarité entre les voix suaves du couple, à la limite parfois de l’érotisme, et les sons électros, très épurés, toujours discrets, d’Eustis

Bien que sorti chez un label électro, le troisième album de L’Altra se rapproche plus d’une pop mélancolique qui laisse une large place aux instruments « traditionnels ». On retrouve ainsi Fred Lonberg au cello, Kevin Dunemann et Eben English à la batterie et aux percussions, Lindsay Anderson est au clavier, et Joseph Costa à la guitare

Si il fallait piocher dans les morceaux qui d’emblée vous convaincront que L’Altra a encore beaucoup a apporter, on vous conseillera « Bring On Hapiness » ou « Different Days », surprenant de part la richesse de ses sons (on retrouve, dans le désordre, des clappements de mains, des petites cuillères frappant des verres, des cartes que l’on bat, et un magnifique air de clavier). Cet album se concluant comme il avait commencé, une association presque parfaite entre les ambiances de Telefon Tel Aviv, et les voix envoûtantes de Lindsay et Joseph

« Different Days » ne vous fera pas oublier que l’on est en hiver, mais pourra toujours vous le rendre plus chaleureux.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire