La Rumeur – « L’Ombre Sur La Mesure »

L'Ombre Sur La Mesure[Album]
16/04/2002
(Emi/Emi)

C’est dur à croire, mais il aura fallu ce putain de concert aux Transmusicales pour nous faire acquérir ce nouvel album du crew parisien. Si les premiers maxis du groupe nous avaient complètement ramenés à leur cause, ce nouvel album avait, à sa sortie, provoqué en nous un sentiment mitigé. Sauf qu’en insistant un peu, on s’aperçoit vite que La Rumeur est un des seuls groupes de hip hop français à tenir le même discours qu’à ses débuts sans tomber dans un carcan commercial. Leurs flows appliqués à bien se faire comprendre accompagnés de versions sombres et efficaces (« Le Coffre Fort Ne Suivra Pas Le Corbillard ») font de cet album un monument du genre dans cette année 2002 qui aura pourtant été bien pauvre pour la scène française. Là où Assassin semble avoir lâché du leste, La Rumeur garde ses crocs affûtés pour faire entendre les voix dissidentes et populaires

« Les Coulisses De L’Angoisse » illustre cela pleinement avec sa version posée sur laquelle les Mcs accouchent de mots simples mais pleins de signification pouvant même parfois se targuer de prendre l’allure de poésies urbaines (« L’Ombre Sur La Mesure »). Pourtant, on n’est pas prêt de réciter la Rumeur dans les salles de classe car la vérité fait peur et dérange les idées établies d’une société qui se trompe continuellement de représentants. Et c’est bien de cela que s’inspire les parisiens qui n’hésitent pas à prendre pour exemple leurs expériences personnelles sans pour autant tomber dans le cliché, réussissant ainsi à trouver une crédibilité faisant cruellement défaut à ses voisins musicaux. La Rumeur gagne des points en allant droit au but, en proposant des morceaux parfois courts qui ne méritaient pas une seconde de plus au risque d’atténuer le propos (« 365 Cicatrices »). C’est également sans compter sur des versions d’une qualité indéniable, aux tempos variés ayant pour seul point commun une ambiance oppressante et grave fidèle au discours (« Le Silence De Ma Rue », « On Frappera », « Premier Matin De Novembre », « Le Prédateur Isolé », « Je Connais Les Cauchemars »…)

La Rumeur n’a donc plus à prouver sa crédibilité. Le groupe est resté intègre, n’a pas cédé à cette mode bouncing hip hop dévastatrice contribuant pour beaucoup à l’appauvrissement de la scène actuelle. Les oreilles aiguisées reconnaîtront toutes les qualités de « L’Ombre Sur La Mesure », les autres, qu’elles soient jeunes ou vieilles, devront reconnaître qu’elles se mentent. La vérité est dure à dire, La Rumeur brise le silence de la plus belle manière et parvient même à captiver l’attention des moins adeptes du genre qui ne peuvent contredire ce discours dangereux de vérité. Un album rassurant, qui met en avant des mots chocs trempés dans de la matière grise. Trop rare pour ne pas être souligné..

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire