La Pince – ‘Mais Sec’

Album / Katatak – Rejuvenation – Boom Boom / 04.2016
Noise rock

Avec ‘La Simple‘, son précédent album, La Pince avait frappé fort et juste. Toujours aussi marteaux, les vosgiens réapparaissent avec ‘Mais Sec’, nouvelle salve imbibée jusqu’à l’os d’une noise généreuse et tranchante, qu’ils torpillent cul-sec, avec panache, sans se soucier du taux d’ivresse. Ainsi, guitare incisive et dissonante, riffs aussi foutraques que bien foutus, basse et batterie en complète alchimie laissent libre court à un chant déglingué : des sonorités et une approche de la composition rappelant Condense ou Arab On Radar à leur époque. Sans fioriture, avec une précision chirurgicale et sous des intitulés improbables, des titres courts, directs et intenses nous agrippent instantanément, nous embarquent dans des revirements tordus et des exclamations bien dosées.

L’exaltation est en marche, notamment à l’écoute de ‘11794591X3’ ou ‘J’te Dis Qu’T’as Mis’ qui nous mettent en ébullition. Le niveau monte ensuite d’un cran lorsque les riffs indélébiles de ‘La Porsche Cayenne Jaune’ et ‘Alain Latour’, les humeurs grinçantes de ‘Jean Michel’ et ‘Blue Falcon’, ou les plus enjoués ‘La Souche’, ‘Gosse Tout’ ou ‘Y Voit C’Que J’veux Dire ?’ viennent bazarder leurs essences bénéfiques. Entre brutalité et extravagance, un côté faussement ‘je m’en foutiste’ en prime, La Pince cisaille à vif, se livre sans artifice, et joue la musique qui lui ressemble. ‘Mais Sec’ confirme ainsi un potentiel grandissant et une gniak sans retenue, qui prend sens lorsque le groupe se lâche en public; là ou il entre dans une transe contagieuse nous laissant les oreilles sifflantes dans un état de réjouissance et de communion sincère.

‘11794591X3’, ‘La Porsche Cayenne Jaune’, ‘La Souche’

À lire ou écouter également:

, , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire