La Phaze – « Miracle »

Miracle[Album]
05/05/2008
(Because/Warner)

Dépositaire d’un son hybride depuis sa création en 1999, La Phaze navigue aux confins du rock, du punk et de l’électronique avec une énergie qui lui valut d’accompagner Manu Chao lors de sa tournée brésilienne. Depuis, lentement mais sûrement, le groupe angevin a troqué les sonorités jungle des premières productions au profit de guitares électriques qui fleurent bon l’esprit contestataire. Une évolution notable qui se ressent également dans les textes, d’abord toastés puis éructés. Si leur précédent disque, « Fin De Cycle » sorti en 2005, laissait déjà présager d’un changement de direction important, l’espoir de s’entendre à nouveau conter les aventures de « Jungleman » (qui « vit de lianes en lianes poursuivit par les caïmans ») était bien réel. Sauf que, loin de le ressuciter, « Miracle » fait la part belle aux aspirations militantes du groupe, se focalise sur les problèmes écolo-politico-sociaux actuels et enfonce quelques portes (parfois ouvertes) à grands coups d’hymnes à la révolte

Avec un manichéisme qui pourrait lui être reproché, Damny, le chanteur, place sa voix au bord de la rupture pour fustiger pêle-mêle: « l’idéal ‘bling bling’ et le lobby des marques » sur le morceau introductif, la manipulation médiatique sur le second (« NBC! Fox TV! BBC! Tous pourris! »), la compromission artistique en compagnie de Keny Arkana (« La Cause »), l’actuelle politique d’immigration (« La Fièvre De l’Exil » qui invite le chanteur de Gogol Bordello), l’uniformisation rampante (« A Table »)… Bref, le constat aurait largement de quoi plomber son auditoire s’il n’était entrecoupé de quelques minutes de répit, habilement réparties le long du tracklisting, à l’image du poème franco-anglais consacré à « La Langue » ou encore de « Little Face », un titre sur lequel riffs accrocheurs et riddim en bonne et dûe forme cohabitent harmonieusement, le temps de reprendre son souffle

Ceux qui pensaient que le succès croissant du trio l’inciterait à mettre de l’eau dans son vin en seront pour leurs frais, « Miracle » prouve qu’il n’en est rien. Prenant acte des évolutions récentes de nos sociétés, l’album s’écoute au contraire comme un brûlot, un cri de colère spontané, emblématique d’un courant artistique grandissant, plus proche de l’altermondialisme que de l’anarchie. Même si plus de nuances dans le fond et sur la forme n’auraient pas nuit à l’ensemble, La Phaze présente au moins le mérite de mettre les pieds dans le plat, de repartir au front sans la moindre once de résignation. On se prend alors à espérer que le disque éveille quelques consciences, et de quelle manière

Ecoutez un extrait ici.

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire