La Coka Nostra – « A Brand You Can Trust »

coka180Album
(Suburban Noize)
14/07/2009
Hip hop

Articulée autour des anciens membres d’House Of Pain que sont Everlast, Danny Boy et Dj Lethal, La Coka Nostra est plus un collectif qu’un véritable groupe, sa composition variant sensiblement à chaque étape. Aujourd’hui composé de Ill Bill (ex Non-Phixion) et du MC Slaine en plus des trois pré-cités, le crew est définitivement passé à la vitesse supérieure en nous proposant l’album «A Brand You Can Trust», qui suit de près l’EP «100% Coka» ayant fait son petit effet début 2009. Annonçant la couleur avec une pochette sans équivoque, on comprend assez vite dans quelle orientation musicale se dirige le combo. Pas de sentiments: dès «Bloody Sunday» nous sommes pris dans une noirceur que des riffs de guitares soulignent, et que la voix rugueuse d’Everlast prolonge. Sean Dog et Big Left en guests rentrent également parfaitement dans le jeu, tout comme les nombreux invités de cet opus, dont la liste donne le vertige: Snoop Dogg sur «Bang Bang» et «I’m An American», Bun B sur l’oriental «Choose Your Side», Q-Unique et Immortal Technique sur le «mafieux» «Nuclear Medicinemen», Sick Jacken (Psycho Realm) sur «Soldier’s Story», et B-Real sur un des hits de l’album, «Fuck Tony Montana», sur lequel Ill Bill réussit une entrée éblouissante. Ce dernier s’avère d’ailleurs être l’une des grandes attractions de cet opus, son flow plus tranchant, plus maîtrisé, nous offrant quelques passages remarquables, notamment sur le poétique «Gun In Your Mouth». Car vous l’aurez compris, rechercher de la délicatesse ici, c’est comme chercher un buveur d’eau dans un pub des bas-fonds de Dublin. Et si Everlast tente d’amener un peu de douceur sur le refrain chanté de «The Stain» ou sur «Cousin Of Death», qui rappellent son orientation musicale actuelle, on préfère largement les beats et riffs de «Get You By», le côté de Jump Off de «Brujeria», ou l’authenticité d’un «That’s Coke». Ainsi, si «A Brand You Can Trust» n’est pas un modèle de créativité, il réussit néanmoins à renouer avec un hip hop brut, dénué d’artifices, ayant pour seule vocation de faire bouger les têtes. L’ensemble reste cohérent et plutôt bien produit. Quelques passages sans intérêt ne gâchent pas le résultat plutôt conforme à ce qu’on attendait: pas révolutionnaire, mais efficace, avec quelques munitions de gros calibres.

En écoute:

Achetez sur:
itunes31

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire