Kurt Vile – « Smoke Ring For My Halo »

kurt180Album
(Matador)
07/03/2011
Lo-fi

Des premiers essais discographiques de Kurt Vile se sont tout de suite dégagés deux constats: que son talent – bien qu’indéniable – était parfois étouffé par une production lo-fi sans véritable relief, et que l’ex-The War On Drugs semblait beaucoup trop composer, interpréter et enregistrer que pour son petit plaisir à lui. Pourtant, il est évident que le label Matador a flairé le bon coup en le signant à l’aube d’un troisième LP sorti en quatre ans. Kurt Vile n’y abandonne pas pour autant le lo-fi mais s’est évertué à rendre cette nouvelle oeuvre plus claire, plus fluide, presque reposante, et nettement plus accessible qu’à ses débuts. Ainsi, on peut cette fois apprécier pleinement le jeu de guitare de l’Américain – fin spécialiste du finger picking – comme sa voix nonchalante qu’il n’hésite plus désormais à placer au premier plan. Bien lancé, « Smoke Ring For My Halo » regorge alors de chansons qui s’imposent immédiatement (« Baby’s Arm », le génial « Jesus Fever », le rythmé « Society Is My Friend » qui pousse Kurt Vile dans d’étonnants retranchements), ou ne cessent de gagner en ampleur chaque fois qu’on veut bien les réécouter. Là, se dévoile logiquement l’art de la superposition auquel s’adonne le songwritter quand il amasse les pistes de guitare jusqu’à laisser apparaître de véritables nappes de sons, aussi soignées que maîtrisées (« Ghost Town »). Reste que, le quatre-pistes désormais rangé au placard en contrepartie d’une production plus léchée, il est difficile de suivre le rythme imposé par Kurt Vile qui, tel le physionomiste de son propre univers, demande du temps et de l’attention avant d’ouvrir en grand les portes de son petit monde. Mais, qu’on y est bien une fois à l’intérieur…

En écoute

Disponible sur
itunes24

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire