Kunga 219 – « Tharpa’s Transcript »

Tharpa's Transcript[Album]
01/01/2000
(Goodnight Musics/Import)

Tout comme ses collègues Buck 65 et Sixtoo, Kunga 219 vient d’Halifax au Canada. Ce membre du groupe The Goods propose ce premier album solo évoluant dans un univers proche de Buck 65

Si les beats ne sont pas très marqués au cours de ce long format (« Due Date », « Seasus », « Tree Scratches », « Aimless Entrance », « Blue & Orange »), c’est comme pour mieux mettre en avant la voix grave de Kunga 219 oscillant entre spoken word (« Due Date », « Fine Spirits », « Seasus ») et hip hop d’une nouvelle ère allant même jusqu’à proposer quelques a cappella (« 94ft », « Earth Orotector »). Si tous les morceaux de ce « Tharpa’s Transcript » sont un exercice réussi en matière d’écriture et d’émotion, nous retiendrons particulièrement « Auspicious Coincidence » et sa rythmique lente, épurée mais efficace, « Could It Be Me? » et ses violons envoûtants, « Subtled Senses » et son beat appuyé sur lequel Kunga 219 y pose un flow aux effets saturés, « A/Way » et sa rythmique bancale aux sons crades, et « Lonesome Cowboy » au sample organique un tantinet mélodique nous remémorant immédiatement les réminiscences Anticon de l’artiste illustrée par l’invitation de Sole sur « Aimless Entrance »

Si une première écoute peut s’avérer difficile, il est fortement conseillé de persévérer pour mieux comprendre l’intérêt se dégageant de cet album et sa place dans l’échelle hip hop. Que les adeptes de hip hop classique ne s’attendent pas à une production répondant aux bons principes de la discipline que s’amuse à bousculer ici Kunga 219. Seules les oreilles averties accrocheront tout de suite sur cet album qui nécessite un apprentissage préliminaire chez Anticon par exemple

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire