Kool Keith – « Ultra Octa Doom »

Ultra Octa Doom[Album]
04/09/2007
(2b1 Records/Nocturne)

Si on devait trouver un équivalent hip hop aux géniaux illuminés que sont Sun Ra, Lee « Scratch » Perry ou George Clinton, le choix de Kool Keith paraîtrait une évidence. L’ex-Ultramagnetic MC’s est en effet lui aussi reconnu pour sa personnalité fantasque, son indépendance de ton et d’esprit, et ses délires extraterrestres. Son influence est également bien plus prégnante que sa relative notoriété pourrait le laisser deviner. De Pharoahe Monch à Prodigy, en passant par Outkast, Dj Spooky et les blancs becs de Anticon, de nombreux artistes admettent s’être inspirés de l’univers du New-yorkais. Il fut d’ailleurs le premier à multiplier les alter-egos à chaque nouveau projet, lançant ainsi une mode que Madlib, MF Doom ou Dan The Automator allaient s’empresser de perpétuer

S’agitant dans le rap game depuis 1984, Kool Keith possède une discographie tentaculaire et en dents de scie, dans laquelle il n’est pas toujours facile de se frayer un chemin, vu qu’on n’est jamais assuré d’avoir affaire à un album officiel. Le MC ultramagnétique a la fâcheuse réputation d’être une tête de lard qui s’engueule régulièrement avec ses anciens amis, réglant ses comptes par interview interposée, et n’hésitant pas à arranger la vérité selon ses besoins. Du coup, certains de ses anciens collaborateurs n’ont aucun remord à sortir de vieux enregistrements sans l’accord du principal intéressé

Il semblerait que ce ne soit pas le cas pour ce « Ultra-Octa-Doom », si l’on veut bien croire ce qu’annonce son site « le plus officiel » (dixit ce que vous trouvez sur Google), quand même bizarrement hébergé en Angleterre. On prendra par conséquent l’information avec des pincettes vu que le myspace de l’artiste ne fait pour l’instant aucune mention de ce CD/DVD live enregistré à San Francisco en 2006 et que la prise de son n’est pas franchement exceptionnelle pour un officiel

Quoiqu’il en soit, cette nouvelle sortie est bien à l’image de son auteur, décalée, parfois confuse et extrêmement contrastée. Pas sûr qu’elle suscite un immense intérêt auprès des fans de la première heure, mais on ne peut lui enlever le mérite de résumer assez fidèlement la carrière sinusoïdale de Kool Keith. Vous y retrouverez tous les signes distinctifs de l’énergumène, bons ou mauvais: son flow nasillard volontairement off-beat, ses instrus funk synthétique qu’ont dû beaucoup écouter les Puppetmastaz, ses différentes mutations (des Ultramagnetic MC’s avec « Ego Trippin' », « Poppa Large » ou « Ease Back » à l’extravaguant Black Elvis (« Livin Astro »), en passant par Dr Dooom (« No Chorus ») ou Dr Octagon (« Blue Flowers » et « Girl Let Me Touch You ») qu’il ne se gène pourtant pas pour conspuer d’habitude…)

Ca, c’était bien sûr pour les bons côtés. Mais Kool Keith assume aussi pleinement son image de maquereau obsédé sexuel (« Girl Let Me Touch You », « Sex Style », « G-Spot », « Freaks », le booty « Spankmaster »…), quitte à frôler parfois le pathétique, comme ici avec ses trois pauvres danseuses plus vulgaires que sexy, obligées de rouler du popotin comme des pouffes et d’aller racoler des minettes dans le public pour les faire danser sur scène (notez qu’une des spectatrices va jusqu’à faire péter un (joli) topless, si ça peut aider à en vendre quelques-uns supplémentaires). Je sais pas comment ça rendait ce soir-là dans le public, mais une fois sur vidéo, c’est somme toute assez pitoyable… Pas ce qu’on préfère du bonhomme en tout cas… On serait plutôt du genre à trouver plus excitante sa réunion avec son vieux complice Kut Masta Kurt (aux platines et aux beats) qui donne quand même quelques moments d’anthologie à ce live dans l’ensemble assez sage: l’excellent « Funky » qui porte bien son nom, l’enlevé « Pick’Em Up » ou le classique « Ease Back » qui sample les cuivres dissonants de « The Grunt » de James Brown (NB: le Bomb Squad aura eu la même idée au même moment pour le monumental « It Takes A Nation… » de Public Enemy jusqu’à s’en faire une marque de fabrique…)

Vous noterez au passage que les tracklistings du CD et du DVD diffèrent légèrement si vous ne voulez pas tourner en bourrique. En bonus, le CD offre un remix glacial de « Heads Up », tandis que le DVD s’amuse à suivre le rappeur avant et après le concert pour des scènes d’un intérêt très relatif (Keith en train de repasser lui-même son habit de scène, Keith en train de toucher son cachet en liquide, Keith en train de se faire interviewer dans sa loge ultra bondée par une sorte de Huggy Les Bons Tuyaux local, etc., le tout sans sous-titres bien entendu…)

En revanche, vous avez aussi droit à une grosse dizaine de titres issus d’un show du Black Elvis en 1999, aux images certes plus roots, mais à l’énergie ô combien plus communicative! Et pourtant, il s’agit quasiment des mêmes morceaux… Vous avez là la différence entre un concert honnête et une boucherie organisée. On savait que Kool Keith carburait au diesel, il n’est donc finalement pas si étonnant que ce DVD donne le meilleur de lui-même au bout d’un certain temps. Car cette dernière demi-heure nerveuse, intense et sauvage démontre superbement le niveau du Black Elvis quand il est touché par la grâce. Et ça suffit à faire oublier tous ses à-côtés pénibles… Jamais donc Bonus n’aura aussi bien porté son nom

TracklistingCD01.Heads Up (remix)02.Funky03.Ease Back04.Ego Trippin’05.Two Brothers With Checks06.Party07.Check It Out S.F

08.Blue Flowers09.Blue Flowers [KMK Remix]10.Girl Let Me Touch You11.Freaks12.Spankmaster13.Living Astro14.G-Spot15.Sex Style16.Pick’Em Up17.I Don’t Believe You18.No Chorus19.Freestylin’20.Poppa LargeDVDPart 1 (Kool Keith @ Mezzanine, SF 2006)01 Beotches (Motion Man)02 Pablito’s Way (Motion Man)03 Don’t Touch The Stereo04 Let Me Be The One05 Funky06 Ease Back07 Ego Trippin’08 Two Brothers With Checks09 Heads Up Bob Down10 Check It Out S.F

11 Blue Flowers12 Blue Flowers [KMK Remix]13 Girl Let Me Touch You14 Freaks15 Spankmaster16 Livin’ Astro17 G-Spot18 Sex Style19 Poppa Large20 I Don’t Believe You21 No Chorus22 G-SpotPart 2 (Black Elvis @ Maritime Hall, SF 1999)01 Fantastic Voyage02 Ego Trippin’03 Funky04 Two Brothers With Checks05 Ease Back06 Freestyle07 More Bounce To The Ounce08 Sex Style09Blue Flowers10 Livin’ Astro11 Poppa Large

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire