Kon & Amir – « Off Track Volume 1: The Bronx »

Off Track Volume 1: The Bronx[Album]
08/10/2007
(BBE/Pias)

Le label BBE les avait consacrés « Kings Of Diggin’ » l’an dernier, ils y reviennent pour le plus grand plaisir des curieux du sillon. Kon & Amir sortent en effet aujourd’hui un premier volume d’une série de cinq à venir, tous intitulés selon un borough de New York (me demandez pas pourquoi, étant donné que les groupes compilés ne sont pas forcément issus de la Gross Pomme…). Contrairement à leurs célèbres mixtapes « On Track », le duo joue ici la plupart des morceaux en entier, ce qui est fort aimable de leur part vu que les originaux compilés sont souvent quasi introuvables sur le marché ou alors contre une petite fortune

Cette nouvelle série, logiquement intitulée « Off Track », sort effectivement des sentiers battus. Pour ce premier volume, les deux hommes se sont chacun replongés dans leur collection qu’on imagine pantagruélique ou gargantuesque, voire les deux, et en sont ressortis couverts de poussières avec vingt-huit raretés sous les bras

Kon a donné à sa galette une couleur très northern soul/disco funk qui va certainement ravir les danseurs à l’ancienne. Vous feriez mieux de réviser dès maintenant vos petits pas sur le côté, vos demi-tours éclairs et votre déhanché pailleté si vous voulez assurer à la prochaine soirée. On baigne en tout cas en plein dans ce qui va nourrir la house (Spundown, Darryl Douglas, Masterforce…) et le hip hop (S.t.u.d. Band, Jacqueline Dee & Johnny Walker) quelques années plus tard… Sur la fin du tracklisting, Kon négocie habilement un virage plus latin soul et boogaloo (Larry & The Exciters, Le Stim, Jorge Santana…). D’ailleurs, simple coïncidence ou art du détail, Kon mixe le « Tribute To Mohammad Ali » de Le Stim avec un titre de Jorge Santana (oui, le frère de…), qui est surtout réputé pour avoir joué avec le Fania All-Stars lors du fameux concert au Zaïre en 1974 à l’occasion du combat de boxe entre Foreman et… Ali justement (cf. la chronique de « Rumble In The Jungle« ). On sait que le hasard fait parfois bien les choses, mais ça pourrait aussi beaucoup ressembler à une maniaquerie d’un obsessionnel de l’enchaînement, non? Les paris sont ouverts

Quoi qu’il en soit, on se retrouve quand même davantage dans la sélection du Sieur Amir qui s’amuse de son côté à nous faire faire un tour du monde jazzy. On voyage sur le Vieux Continent en traversant la France (cf. le génie trop méconnu de Vincent Geminiani, pourtant aussi précurseur que Pierre Henry ou JJ Perey), la Suède (Horselmat et son légendaire « Right On » qui peut dépasser les 500 euros sur E-Bay!!, Melvyn Price…), l’Allemagne (Ex Pro Ovo), on se ballade aussi en Afrique Du Sud (Sathima Bea Benjamin), au Brésil (Zelia Barbosa), aux Antilles (Marcus Cultier) et au Canada (The London Experimental Jazz Quartet)… Mais l’ancien directeur artistique du label Fat Beats n’oublie pas non plus de nous faire visiter les recoins de son propre pays: le Texas (Anita Moore & The TSU Jazz Ensemble), la Californie (Pat Britt, Ed Kelly), Seatlle (Gerry Olds Trio), Detroit (Larry Nazero) et même le Bronx (The Lamont Johnson Sextette), histoire au moins de justifier le titre de cette compilation..

Ces pérégrinations musicales passionnent d’autant plus qu’elles prouvent que le monde sait parfois s’accorder sur un même groove. Chacune de ces pépites a en effet davantage en commun avec sa voisine que ses origines pourraient le laisser supposer: une grosse ligne de basse bien ronde, une batterie frénétique, et un piano ou un sax qui viennent vous draguer sur la banquette… Et on peut plier l’affaire. La voix –quand il y en a une- n’a plus qu’à s’amuser avec vos restes. Ca marche à tous les coups, c’est ça le plus fort!! Une sélection qui devrait donc autant plaire à Madlib qu’à The Cinematic Orchestra..

On ne sait pas si Amir a déjà des enfants, mais on pose dès à présent notre candidature pour se faire adopter au cas où, quitte à tout lâcher dans la minute. Un tel héritage vinylique nécessite forcément quelques sacrifices..

Tracklisting CD1 – Mixed By Kon01. Homebrew – Once I Had A Friend02. Garden Of Eden – Everybody’s On A Trip03. Sundown – Spaced Outta Place Pt. 1 & 204. Darryl Douglas – Holding On05. Quest – Boy Scouts06. S.T.U.D. Band – Success07. Masterforce – Don’t Fight The Feeling08. Imp Express – 8-109. Steel City Orchestra – Steel City Disco10. Jacqueline Dee & Johnnie Walker – Farewell To Welfare11. Larry Alltop And The Exciters Band – Dreamin A Dream12. Le Stim – Tribute To Muhammad Ali13. Jorge Santana – Darling I Love You14. Round Robin And Brimstone – Plenty Good Lovin’CD2 – Mixed By Amir01. Pat Britt – Herman’s Corner02. Horselmat – Right On03. Vincent Geminiani – Insidieusement Les Elfes04. The London Experimental Jazz Quartet – Destroy the Nihilist Picnic05. Zelia Barbosa – Opiniao06. Ex Pro Ovo – What’s the Deal07. Gerry Olds Trio – Gerry’s Samba08. Sathima Bea Benjamin – Africa09. Marius Cultier – Nestor: Ti Patte10. The Ed Kelly Ensemble – Samba11. Melvyn Price – Voodoo Love Dance12. The Lamont Johnson Sextette – Aces13. Larry Nozero – Tune for L.N

14. Anita Moore And The TSU Jazz Ensemble – Compared to What?

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire