Kid Koala – « Your Mom’s Favorite Dj »

Your Mom's Favorite Dj[Album]
02/10/2006
(Ninja Tune/Pias)

Vous, je ne sais pas, mais moi, je ne miserais pas ma (maigre) fortune sur le fait que Kid Koala soit le Dj préféré de ma maman. Pas qu’elle déteste non plus, vous me direz… C’est surtout que ça m’étonnerait fort qu’elle ait le moindre soupçon de son existence… Maintenant, faudrait peut-être que je lui fasse écouter son nouvel album, on ne sait jamais… Si ça se trouve, elle kifferait sa rac…, enfin, je veux dire qu’elle saurait sûrement apprécier à sa juste valeur ces deux longues plages en forme de mix-tape. Et elle aurait fichtrement raison. (C’est la meilleure, ma mère!)Dès l’intro de la « Left Side », on entend une trompette hésitante qui ne manquera pas de rappeler la fabuleuse version live de « Drunk Trumpet », dispo sur la triple compilation « Xen Cuts » sortie pour les dix ans de Ninja Tune, à toute personne assez futée pour avoir acheté ce disque avant l’épuisement des stocks. Et c’est suffisant pour savoir qu’on entre là dans un grand album

Parce que le nouvel opus du marsupial le plus connu du Canada voit le Kid revenir à ses premières amours: le mix dadaïste. Ses précédentes sorties avaient mis en lumière une facette peut-être moins spectaculaire du monsieur, plus axée sur l’élaboration de « vrais » morceaux (toujours à l’aide de ses platines)… Chassez le naturel, et il revient au galop! Ce troisième album refait la part belle au talent et à la dextérité de Dj de Eric San a.k.a Kid Ko, sans pour autant sacrifier toute musicalité sur l’autel de la technicité (comme trop souvent les turntablists)

« Your Mom’s Favorite Dj » synthétise en effet le doigté impressionnant de ses vieilles mix-tapes, et le sens de la composition de ses deux premiers albums. On y entend donc, entre autres, du Delta Blues, du jazz New Orleans, du rock psychédélique, du hip hop old skool, de la musique classique du pauvre, du rythm’n’blues funky ou un accordéon anachronique scratchés à la moulinette, puis cocktailisés dans une mixture frelatée, qui se laisse boire comme du petit lait, en deux longues rasades d’un quart d’heure

Un collage surréaliste qui correspond tout à fait à l’univers de ce fan des Monty Pythons, par ailleurs aussi dessinateur de BD, graphiste, réalisateur et marionnettiste à ses heures perdues. Ces différentes activités trouvant toutes leur point de départ dans une même envie: raconter des histoires. Et c’est bien ce que fait Kid Koala quand il se lance dans d’improbables scénarii, mettant en scène d’un coup de cross-fader magique un trompettiste jazz des 50’s, un chanteur de blues des 30’s, un monologue loufoque tiré de disques pédagogiques des 70’s ou un groupe à guitares des 60’s… Ce disque est une sorte de road-movie musical défiant toute temporalité, un « Retour Vers Le Futur » vinylique, beaucoup trop rapidement achevé… Le genre de galette qu’on fait tourner en boucle, pour garder la patate toute la journée

Tout bien réfléchi, ce disque est une très bonne idée de cadeau pour la fête des mères… A fortiori si vous vivez encore chez vos parents!

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire