Kid Koala – « 12 Bit Blues »

kid180Album
(Ninja Tune)
17/09/2012
Rétro-ingénierie blue

On a poussé de grands yeux ronds quand on s’est rendu compte que Kid Koala n’avait plus sorti d’albums solo depuis six ans, « Your Mom’s Favourite Dj » remontant désormais à 2006. Le temps passe vite et, dans son cas, le projet The Slew aura pas mal contribué à rendre l’attente supportable jusqu’à ce que cet éternel poupon revienne avec un disque consistant. Depuis toujours accompagné de ses platines qui ont fait sa marque de fabrique, il les emmène de nouveau avec lui à l’occasion de « 12 Bit Blues » dont il faut aller chercher le fil conducteur ailleurs. En effet, tout tourne ici autour du fameux SP1200, sampleur qui a fait le bonheur – si ce n’est la gloire – de nombreux producteurs, et que Kid Koala s’est récemment offert après de nombreuses années à l’espérer. Trop tard en conclurez-vous certainement à raison tant l’avancée technologique a rendu l’outil particulièrement archaïque. Sauf que le bougre a de la suite dans les idées. Ainsi, pour gommer les marques du temps, il a choisi de la marier aux sonorités du blues, un genre musical qui – comme la machine – possède la particularité de livrer la musique dans son plus simple appareil. Après un long travail chirurgical afin d’extraire tous les ingrédients de ce nouvel album, il s’est donc lancé dans son interprétation, l’enregistrant en temps réel pour mieux y ajouter ses scratches par la suite. Seulement, si la performance mérite qu’on l’acclame, Kid Koala montre toutes les difficultés à entrainer l’auditeur dans l’histoire qu’il veut raconter. Bien que plus efficace que de nombreux autres beatmakers restés fidèles au sampleur, il lui manque incontestablement quelque chose qui vienne se greffer à la chaleur et à la spontanéité de ces nouvelles productions. Du coup, à peine avons nous atteint la mi-parcours que « 12 Bit Blues » lasse, s’éteint, et finit en guise de parfait fond sonore. Pas la plus mauvaise place, mais certainement la plus ingrate.

itunes1

En écoute intégrale

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire