Kap Bambino – « Blacklist »

kap180Album
(Because)
25/05/2009

C’est du côté des groupes à guitare qu’il faut aller chercher les influences adolescentes de Kap Bambino, duo apparu en 2001 alors que Caroline Martial et Orion Bouvier, embourbés dans l’underground le plus profond, hésitaient encore entre punk hardcore poisseux et noisetronica sans lendemain. Pourtant, des guitares, ce duo français n’en n’utilise pas, préférant depuis toujours cracher toute son énergie par le simple biais de sampleurs, synthés ou ordinateurs tout aussi puissants, dissonants et efficaces. Et rien, durant les quelques années passées, ne les a jamais décidés à changer la donne. Seulement ont ils soigné la forme le temps de quelques maxis, compilations et un premier album (« Zero Life, Night Vision » en 2006) aussi bien accueilli par le public que par les médias. Quand lui mettait sur pied des productions à se faire saigner les tympans, qu’elle tentait de percer cet écrin bruitiste par quelques cris libératoires, tous deux mettent maintenant un peu d’eau dans leur vin pour « Blacklist », un deuxième album affichant quelques velléités pop indispensables pour élargir leur auditoire. Pourtant, Kap Bambino y va mollo sur les concessions, prenant bien garde de ne pas froisser sa base fan aux deux pieds bien ancrées dans une scène (volontairement?) confidentielle. Certes, les mélodies sont là mais font suffoquer, les rythmiques entrainent mais provoquent quelques démangeaisons, et la voix de Caroline est désormais aussi assumée qu’habitée. L’intention est louable, mais ne provoque pas toujours le grand frisson au fur et à mesure que se déroule ce deuxième album à double tranchant, partagé entre élans techno de parking et electro-clash bedonnant, desquels parviennent à s’extirper in extremis une paire de titres qui feront, seuls (« Acid Eyes », « Dead Lazers »), la sève de ce disque fortement décevant. Reste que Kap Bambino tire avant tout sa réputation de ses prestations lives, sûrement plus convaincantes que cette grosse demi heure passée en sa compagnie.

En écoute:

Achetez sur:
itunes3

À lire ou écouter également:

,

Une réponse à Kap Bambino – « Blacklist »

  1. Loiig 23 juillet 2009 à 13 h 26 min #

    Hell yeah!
    Les Kap Bambino seront d’ailleurs en quelques sortes les parrains d’une soirée du festival brestois Astropolis! Ils joueront à l’astroclub le 6 août, yea-yeah!

Laisser un commentaire