Kanye West – ‘Ye’

Kanye West – ‘Ye’

Album / GOOD – Def Jam / 01.06.2018
Hip hop


Ye signe le retour de Kanye West, deux ans après un Life Of Pablo aussi ébouriffant que frustrant. A l’image de la bipolarité affichée sans détour sur cette pochette, les albums du Mc de Chicago semblent épouser toujours plus profondément dans leurs contours et leurs constructions, l’étrange architecture mentale de leur géniteur, destiné à osciller pour le reste de ses jours entre éclairs de productions géniaux, egotrip bousillé, et abysses de bêtises délirantes.

Héritier direct de cet état d’esprit, Ye débarque orné de sa tracklist minimale, avec une allure de jolie brouillon qui empile – comme son prédécesseur – les époques et les gimmicks propre à Kanye. Avec l’ouverture I Thought About Killing You, il évoque des envies de meurtre sur fond de vocoder dilué, avant de réclamer cocaïne et coca sans rhum. Sur Yikes, il se confronte aux drogues et à leurs effets paranoïaques, avant de plonger dans l’infidélité avec All Mine.

A mesure que les courts morceaux s’évaporent, Ye prend des allures d’album souvenir. Les sons remontent en bouffée, et transportent avec eux un peu du Kanye de chaque période : on regoûte indirectement aux barbelés de Yeezus, aux lentes complaintes de 808’s And Heartbreak et même à l’aspect ludique ensoleillé de The College Dropout sur le très réussi Ghost Town. On parcourt l’album très vite, en cherchant vainement du sens là ou il y en a finalement très peu. Symptomatique d’un artiste dans l’impasse, Ye peine à marquer durablement, comme à restituer une vision qui a su évoluer et surprendre tant de fois par le passé.

Sans être un échec, Ye n’est qu’un album mineur. Kanye n’y dévoile rien, privilégiant l’impasse de formules génériques à une ambivalence qui aurait pu mettre en reflet son état d’esprit, ou nous donner un aperçu de sa psyché. Au lieu de ça, il choisit de renforcer le sentiment d’isolement qui semble l’habiter, et dont il est le premier responsable. Une ironie alors que le rappeur de Chicago explique que ‘Ye’ est le mot le plus employé dans la bible, et qu’il est censé représenter ici une réflexion de ce qu’il est, de ce que nous sommes. Oui, ça fait beaucoup, mais qui en sera surpris ?

ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
I Thought About Killing You ; All Mine ; Violent Crimes


Tags:
,
No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.