Kamasoundtracks – « Soul’Sodium »

Soul'Sodium[Album]
12/05/2006
(Kamasoundtracks/2 Good)

L’union fait la force, voilà sûrement un des slogans justifiés que Kamasoundtracks pourrait ajouter à sa démarche. Créée il y a maintenant quatre ans, cette structure parisienne regroupe musiciens et producteurs ayant déjà à leur actif deux albums instrumentaux sous l’entité « The Homestretch » qui, avec « Bug Into The Clones » notamment, affichait déjà de sérieuses prédispositions. 2006, pour beaucoup le hip hop n’est qu’un gagne pain, finit en grille-pain, les autres expérimentent pour expérimenter. Entre les deux, Kamasoundtracks joue d’authenticité avec son premier album purement hip hop, novateur qui plus est. « Soul Sodium » risque bien de remettre quelques pendules à l’heure..

A la barre de la production, Weeda Fresh, Pan@Point, Nota Bene, Cyclo, Mr Teddybear, Lex Appeal, Daril Coxone; au micro, Arm (Psykick Lyrikah), Grems, Iris, Loop, Sept, Soklak, quelques-unes des vingt-trois personnes impliquées dans le projet. Tous ne sont pas de ceux qui reviennent le plus souvent dans les colonnes de la presse musicale mais tissent solidement leur toile depuis quelque temps dans l’underground français. Pourtant, derrière ce costume de pseudo compilation, « Soul Sodium » apparaît finalement comme un album des plus cohérents. Musicalement déjà, cette quinzaine de titres met la barre haute. De celle-ci, on retiendra notamment cette couleur rock (« La Tangente »), abstract hip hop funky (« Camisole Chimique », « Crise Peritelle »), ou funkie tout court (« Sur Un Fil »), cette froideur apocalyptique (« Metronome », « Extorsion De Fonds », « Versant Nord »), toutes révélatrices de la nette évolution de ce crew de producteurs prometteurs. D’ailleurs, l’excellent « Epok&Orgie » ne lorgne t-il pas sérieusement vers un subtil mélange de Dj Shadow et RJD2? Placés dans un tel écrin, il était difficile pour les quelques Mcs, souvent en duos, de ne pas donner le meilleur d’eux-mêmes, en dépeignant notre époque avec beaucoup de réalisme, d’espoir et d’humour. C’est le cas, évidemment. Soklak et Sept s’entendent comme larrons en foire (« Camisole Chimique »); Arm, épaulé par Iris (« Metronome »), s’avère toujours aussi convaincant, capable de planter l’ambiance et le décor à la seule arme de son flow (« L’Air De Rien »). Seuls, Grems (« Crise Peritelle »), Sept (« Versant Nord ») et Iris (« Sur Un Fil »), sont pourtant loin de faire pâle figure

Tous sont le reflet d’une équipe soudée, partageant une même vision du hip hop, et laissent apparaître au loin le nouveau souffle d’une génération gonflée à bloc qui n’a pas oublié que la bonne musique naît en studio plutôt que dans les soirées hype de la Capitale. Alors plutôt que de tourner le dos à un genre qui en a encore sous la semelle, faites demi-tour et plongez vous dans ce « Soul Sodium » qui pourrait bien illuminer vos lanternes..

Plus d’infos, d’extraits et de vidéos sur le site kamasoundtracks

À lire ou écouter également:

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire