K-os – « Joyful Rebellion »

Joyful Rebellion[Album]
05/04/2005
(Virgin/Emi)

Si on était plutôt habitué à voir débarquer du Canada des Mcs ardents défenseurs d’un hip hop très underground voire avant gardiste, il faudra dorénavant aussi compter sur K-os. Auteur d’un premier album passé inaperçu il y a maintenant deux ans, on se souviendra de lui aussi pour sa prestation en demi teinte en première partie d’un concert parisien des Roots. C’est donc avec un sourire en coin presque dédaigneux que l’on jette un premier regard sur ce « Joyful Rebellion », deuxième opus d’un artiste qui a su approfondir son style pour atteindre un groove, une richesse et une efficacité qu’il sera, dans le genre, difficile d’égaler

India Arie, The Roots, Nelly Furtado, De La Soul, The Chemical Brothers, Outkast ou Mos Def ne l’exclueront pas de ce clan, addict d’une perpétuelle remise en question du hip hop. « Joyful Rebellion » est un album on ne peut plus personnel qui le confirme: K-os s’y affiche comme un Mc aux multiples facettes (« Commandante ») dôté d’un talent de producteur exclusif hors paire. Il déroule au fil de ces douze titres un tapis hip hop sur lequel on joue autant le jazz que le rock en passant par le blues, le reggae ou la pop. A la manière d’un Wyclef Jean, il s’appuie sur des versions ultra groovies, généreuses en riffs de guitare acoustique (« Emcee Murdah », « One Blood »), en percussions (« Crabbuckit »). Ici, on prend sans rechigner sa part de fun et de danse à la manière d’un « The Seed » (« Crucial », le sublimissime « The Love Song »), de hip hop des 80’s (« B-boy Stance »), voire même d’émotion avec ce « Hallelujah » au format chanson, sorte de « Redemption Song » des temps modernes

Malgré quelques petits faux pas (« Man I Used To Be », « Dirty Water »), K-os rappelle très subtilement, avec ce nouvel album sous le bras, que le terme « musicalité » peut être indissociable du genre hip hop. Le canadien entre donc dans la cours des grands mais devra certainement mener un dur combat pour ne pas tomber dans le carcan commercial squatté par les Black Eyed Peas et consorts. Espérons donc que sa maison de disque, toujours dans les starting blocks pour catapulter les artistes en haut de l’affiche et marteler les hits, saura le considérer à hauteur de son talent. Pour encore plus de temps…

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire