Justice – ‘Woman’

Justice – ‘Woman’

Album / EdBanger / 18.11.2016
Rouleau compresseur electro-disco

Il y a du morceau tubesque sur le nouveau Justice. A la pelle. Des basses disco et des rythmiques binaires. A la pelle. ‘Woman’, c’est du Justice version ‘D.A.N.C.E.’, un mélange d’hommages appuyés au disco-funk ultra dansant taillé pour les clubs et de clins d’œil à un soft rock sirupeux et FM qu’on écoutait en cachette quand les autres avaient le dos tourné. Pas de surprise donc quand résonnent les premières notes de ‘Safe And Sound’, ses chœurs et ses slaps monumentaux. Le gros son est de sortie sur fond de synthés stellaires.

Il en ira de même avec les autres hits qui jalonnent le troisième album du duo parisien. ‘Fire’ ou ‘Randy’ sont d’excellentes machines à faire bouger votre corps pour peu que vous soyez réceptifs aux gimmicks disco empruntés aux seventies et aux eighties (et un peu aussi, avouons-le, à la disco-pop sucrée de Breakbot ou au Daft Punk de ‘Random Access Memories‘, eux-mêmes adeptes de l’emprunt et de la revisite du genre version troisième millénaire – vous avez dit French Touch ?). Tout est ici très propre, très facile à écouter (trop ?) et parfois même un peu lassant : ‘Pleasure’ et son refrain sans fin, ‘Stop’ ou ‘Love S.O.S’ sont tous des morceaux plaisants, mais au final trop cheesy pour être honnêtes.

Fort heureusement, Justice sait encore envoyer du lourd et casser la baraque. Outre les trois tubes déjà cités plus haut qui profitent d’une immédiateté sans faille pour ne plus nous lâcher, on retiendra la chevauchée à la Moroder sous anabolisants de ‘Alakazam !’, ‘Chorus’ aux réminiscences aventureuses de ‘Cross’ et ses envolées prog, ou encore ‘Heavy Metal’ qui fait fusionner synthés baroques et accès electroclash pour boîtes de nuit et stroboscopes. A l’écoute de ces morceaux de bravoure sévèrement burnés, qu’on ne pourrait attribuer à l’aveugle qu’au duo De Rosney/Augier, on se dit que ‘Woman’, très bon disque au demeurant, aurait été un vrai grand album s’il n’était pas tombé par moments dans la facilité et la caricature.

‘Safe And Sound’, ‘Alakazam !’, ‘Randy’, ‘Heavy Metal’


Tags:
,
No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.