Jupiter Lion – ‘We Will Lose Gracefully’

Jupiter Lion – ‘We Will Lose Gracefully’

Album / A Tant Rêver du Roi – BCore / 05.10.2018
Post krautrock


L’influence du krautrock allemand des années 70 n’aura épargné personne, pas même l’Espagne que l’on rattache souvent trop facilement à une musique plus ensoleillée et festive que celle interprétée depuis 2011 par Jupiter Lion. Mais, avec désormais trois albums sous le bras, DJs Sai, Gonzo Vegas et José Guerrero (guitariste de Betunizer ici à la basse) ont déjà démontré qu’ils ne sont pas que de simples rejetons des Can, Neu! ou Kraftwerk tant post punk, post-hardcore, et jazz sont aussi chez eux régulièrement sur la brèche. Après quatre ans de silence, le trio revient donc avec We Will Lose Gracefully, troisième opus alignant une grosse poignée de compositions s’inscrivant dans la suite logique de son approche originelle, à la différence près qu’elles se révèlent plus piégeuses que jamais. Ainsi, une fois Rebellion sur ses rails, l’auditeur embarque vers une transe électrique dont il ne s’échappera que lors des rares moments où le manque de relief, voire de gimmick, se fait sentir. Car Jupiter Lion a beau maitriser impeccablement son sujet, il marque avant tout les esprits quand il abat la carte d’une intensité efficace (façon Maserati sur Un Sol Extrano, Capital Devotion), plutôt que lorsqu’il est à deux doigts de s’hypnotiser lui-même (Past Is Today, le final éponyme), notamment en lorgnant vers le shoegaze avec plus ou moins de brio. Heureusement, ces moments là ne sont pas majoritaires au sein de ce We Will Lose Gracefully au titre un peu trop pessimiste au regard de sa qualité.

ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
Rebellion, Un Sol Extrano, Capital Devotion


No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.