Junkyard Productions – « My Yard Is A Junkyard »

My Yard Is A Junkyard[Album]
01/01/2006
(Murena/Import)

On me dit jamais rien, à moi… Des mois que j’attendais la sortie du premier album de Junkyard Productions. En fait, depuis que j’avais découvert leur excellent single « Sister Let Him Go », qu’on entendait notamment sur la compilation « Bass Culture: A Zenzile Mix » ou sur les ondes de Radio Nova… En vain. Et voilà que je me rends compte par hasard que le disque de ces Danois est déjà sorti depuis plusieurs mois, mais tout simplement pas encore distribué sur le territoire français! Je suis sans doute pas très débrouillard, mais on se demande quand même ce qui se passe parfois dans la tête des professionnels du disque?

Voilà pourtant un album qui a tout pour cartonner au box-office! Malgré leur nationalité, les membres de Junkyard Productions sonnent plus jamaïcains que les Jamaïcains, avec un savoir-faire plus anglais que les Anglais! Leur mélange savamment dosé de toasts dancehall, de dub roots, de pop bricolée, de rocksteady lo-fi, de hip hop et de calypso fonctionne du feu de dieu, et se révèle par exemple largement aussi efficace qu’une Lily Allen (le bourrage de crâne médiatique en moins). Imaginez une jam monstrueuse entre The Specials, Beats International, Le Peuple De L’Herbe, un Sizzla en forme et Lee Scatch Perry, et vous vous approcherez du résultat jouissif de ce « My Yard Is A Junkyard »

Outre l’imparable « Sister Let Him Go » (qu’on trouve là dans une version longue qui part dans un déluge de basses sur la fin), cet album regorge de tubes en puissance qui vont faire lever tous les poings en l’air à chacune de vos petites soirées à venir: « Wo Woi », « Grateful », « Slippery Slope », « Rock You » ou « Stricltly For My Sisters » ne sont que quelques-unes des perles parmi ces douze titres. On préfère ne même pas savoir comment ces Danois se sont débrouillés pour pondre un tel concentré de groove

Bref, en attendant qu’un distributeur français prenne le taureau par les cornes, l’album de l’été prochain se commande directement sur le site du label. Alors faîtes tourner!

Ecoutez un extrait iciCommandez l’album ici

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire