Junior Murvin – « Inna De Yard »

Inna De Yard[Album]
14/05/2007
(Makasound/Pias)

Le label collection « Inna De Yard » de Makasound n’a visiblement pas encore épuisé son stock d’enregistrements acoustiques venus tout droit de la yard de Chinna Smith à Kingston… Après The Viceroys, Linval Thompson, Kiddus I et les autres, le dernier artiste touché par le charme de la guitare sèche et du tambour Nyahbinghi s’appelle Junior Murvin… Ayant entamé début 2007 une grande tournée européenne aux côtés de U-Roy, le falsetto du reggae, auteur du magistral « Police And Thieves » produit par Lee Perry en 1977, refait surface chez Makasound après vingt ans d’absence dans les bacs. Une rencontre alléchante à imaginer quand on connaît la voix de Junior Murvin, stridente et dissonante, mais tout simplement exceptionnelle… Cette fois encore, l’objectif de l’opus est de donner un visage acoustique à des tubes de l’artiste, et on peut d’ailleurs largement regretter que ce dernier « Inna De Yard » ne comporte aucun inédit… On retrouve ainsi les titres mythiques de l’album « Police And Thieves » (« Police And Thieves », « Rescue Jah Children », « Roots Train », « Salomon »), mais aussi le fameux « Badman Posse », extrait de l’album du même nom sorti en 1982 et produit par Mikey Dread, ou une énième reprise de « Ain’t No Sunshine ». Si la voix de Murvin est toujours au rendez-vous, et continuera forcément à créer ces éternels clivages entre ceux qui l’adorent et ceux qui la trouvent insupportable, l’ensemble reste sans saveur particulière, ne comportant aucune innovation du côté des versions instrumentales acoustiques… Alors que le précédent « Medicine Man » de Ras Michael Junior avait donné un nouveau souffle à la série, ce nouvel opus, sans rien ôter au talent de Junior Murvin et à ses surprenantes variations vocales, semble malheureusement tomber dans le vicieux piège du déjà entendu, qui menace de plus en plus la série à mesure que les sorties se multiplient… Si chaque « Inna De Yard » reste toujours agréable à écouter, vu la qualité vocale des interprètes qui ont accepté de se prêter au jeu, on attendait mieux de ce dernier-né, qui du haut de ses neuf titres un peu chétifs nous laisse vraiment sur notre faim… Serait-ce que la collection commence réellement à fatiguer? Si on lui souhaite évidemment de se revivifier à l’avenir, Makasound devrait peut-être songer à faire évoluer le concept qui, comme toute autre initiative artistique, même la plus prometteuse, n’a pas un cycle de vie éternel…

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire