Junior Cony – « Peace Monger »

Peace Monger[Album]
19/06/2006
(FZM/Wagram)

Junior Cony est plutôt remonté. Avec pourtant deux albums à son actif (« Ina Roots Tradition », « At The Government Shop »), le Parisien est toujours resté dans l’ombre de la scène dub française qui, depuis plusieurs années, s’impose progressivement au point de devenir une vraie particularité de notre scène musicale. Un sort presque injuste pour quelqu’un qui n’en n’est pourtant pas à son coup d’essai. En effet, Junior Cony traîne ses guêtres dans l’alternatif hexagonal depuis les années 80, lorsqu’il était sonorisateur des Washington Dead Cats avant de tenir les machines de Ludwig Von 88 et des Béruriers Noirs. Les chanceux qui étaient au concert de reformation de ces derniers aux Transmusicales de Rennes ont d’ailleurs pu avoir un aperçu de son répertoire. Pour ce « Peace Monger », Cony a quitté Crash Disques pour FZM (label des Bérus), a revu ses ambitions à la hausse, et semble bien décidé à définitivement s’imposer. Son dub est toujours aussi roots, impeccablement produit (bien que de manière assez artisanale puisqu’issu de son home studio), dignement hérité des sound systems et des basses massives dont il se délecte depuis les années 90. Majoritairement instrumental, il laisse pourtant quelques éclairs de lumière à Shanti D, qui vient parfois enrichir une musique d’apparence simple mais forte de précision, d’efficacité et de respect des racines. Choses évidentes lorsqu’on daigne se plonger dans les pépites que sont, par exemple, « Animal’s Day », « Irie Woman », « Family Affair », « Globy Dub », tous classiques ou novateurs, et venant sans complexe enrichir et compléter une scène dub française définitivement excitante. Amateurs du genre, c’est les yeux fermés qu’il faut y aller…

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire