Julien Dyne – « Glimpse »

dyne180Album
(BBE)
16/01/2012
Bass Music

Si BBE s’y met sérieusement, le label Brainfeeder et ses rejetons vont devoir mettre les bretelles et serrer la ceinture s’ils ne veulent pas se voir rétrogradés au rang des seconds choix. L’idée d’une telle bataille aussi fictive qu’amicale nous vient automatiquement à l’esprit dès que les premières ondes de ce second album de Julien Dyne nous effleurent les poils. Car « Masks », cette introduction abstract hip-hop enveloppée d’un manteau soyeux, n’a besoin que de quelques secondes pour attirer l’attention, la même qui nous habitait à la sortie de son premier opus en 2009. En effet, auteur à l’époque d’un « Pins and Digits » encensé par Gilles Peterson (entre autres DJs et sélectors sur qui on ne crache pas), le néo-zélandais exilé à Berlin remet son tablier pour cuisiner de nouvelles mélodies organiques au beat lent et épais comme un mille-feuilles.

En plus de produire une musique actuelle portant toujours un oeil sur le futur, Julien Dyne est aussi DJ, graphiste et avant tout batteur. Celui qui a donc officié pour Ladi 6 et occasionnellement pour Fat Freddy’s Drop ou Opensouls met à profit sa science du rythme en solo, et délivre alors 19 titres à l’efficacité caractéristique, tantôt songeurs et positifs (« Looseends »), ou hantés et représentatifs de la scène bass music (« Rago »). Sur un terrain hip-hop campent alors des arrangements façon Prefuse 73 (« Glisten Up »), une volonté évidente d’insuffler un esprit soul (« Get Closer » ou le sexy « So Far »), du R’n B peace et futuriste (« Who Are You »), des basses denses et nébuleuses (« Rubberneck » et ses détails world), ou des saveurs electrofunk (« Toe »). She’s So Rad, Ladi 6, parks, Mara TK et Claire Duncan: gracieusement invitées par Dyne, ces quelques voix apparaissent à intervalles réguliers, du pain béni pour ce genre d’album souvent 100% instrumental et une fois sur deux ennuyeux sur la longueur. Le petit plus qui fait la différence…

En écoute

Disponible sur
itunes31

À lire ou écouter également:

,

2 réponses à Julien Dyne – « Glimpse »

  1. Noodles 31 janvier 2012 à 14 h 38 min #

    Bah, Brainfeeder se serre déjà la serrure mais ça au contraire c’est tout à fait le genre de sous-produit mièvre et calibré qui contribue à décrédibiliser le glitch-hop depuis deux ans. Une sorte de B.Lewis du pauvre qui aurait oublié le supplément d’âme en appliquant ses recettes toutes prêtes… de toute façon Gilles Peterson comprend plus rien depuis longtemps.

  2. Chawat 4 février 2012 à 19 h 38 min #

    Si Gilles ne comprend plus rien a la musique, autant se convertir en deseparate housewifes.
    C’est encore lui qui recement a revele Robert Glasper!
    Big up to scuba et Julien Dyne!!!

Laisser un commentaire