Jono McCleery – ‘Pagodes’

Album / If Music / 04.12.2015
Folk moderne

A l’heure où Fink a du mal à exploiter de nouvelles failles sur un dernier album en demi-teinte, ‘Pagodes’ rattrape le coup. Sur ce troisième long format, Jono McCleery prend son temps, mais parvient toujours à séduire nos oreilles avec sa voix apaisante. Mettons entre parenthèses son apparition aux côtés des minimalistes Portico car c’est définitivement en solo, quand il écrit des chansons à la pureté immuable, que le songwriter excelle. Ici pourtant, la prise de risque reste minime, l’homme se laissant du champ libre entre chaque album pour perfectionner son art, en y superposant à chaque fois une certaine profondeur doublée d’une maturité artistique évidente. Pour exemple, il ajoute une couche d’émotions sur ‘This Idea Of Us’ grâce à de magnifiques violons contribuant largement aux frissons procurés par le morceau, en particulier dans son dernier quart. Ailleurs, appuyées par des instrumentations jazzy organiques, sa voix et sa guitare s’épousent à la perfection, notamment sur le trop court ‘Painted Blue’, comme sur sa somptueuse reprise du ‘Age of Self’ de Robert Wyatt qui semble avoir été écrite pour lui. Tout en délicatesse, Jono McCleery n’oublie pas aussi de placer quelques discrets soubresauts electronica qui ne font que renforcer le côté épuré de sa musique (‘Ballade’, l’onirique ‘Since I’). Au-delà du style promenade folk qui n’a plus aucun secret pour lui, le musicien passionne d’autant plus lorsqu’il place des rythmiques basiques mais efficaces, qui ne manquent pas de faire swinguer des chansons comme ‘Clarity’ ou ‘Halfway’. Arrivé un peu tard, ‘Pagodes’ aurait lui aussi largement sa place dans les bilans de fin d’année…

‘This Idea Of Us’, ‘Painted Blue’, ‘Clarity’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire