Jonathan Boulet – « We Keep The Beat, Found The Sound, See The Need, Start The Heart »

boulet180Album
(Modular)
10/06/2012
Symphonie indie rock

Il y a des hommes dont on envie la destinée, des musiciens dont on jalouse le talent. Jonathan Boulet est incontestablement de ceux là. Il y a trois ans, alors qu’il avait seulement 21 ans, l’Australien composait, interprétait, enregistrait et produisait seul dans le garage de ses parents un premier album éponyme qui convoquait ses multiples influences. De quoi ratisser large quand on sait que, lorsqu’il n’immortalise pas ses nombreuses idées sous son propre nom, il tient les baguettes du groupe rock Parades, ou la basse d’un combo power violence appelé Snakeface. Trois ans après son premier essai, le petit génie de Sydney revient donc chez Modular avec « We Keep The Beat, Found The Sound, See The Need, Start The Heart », un nouvel album pour lequel il ne se refuse rien: ni concrétisation d’idées, ni instruments ou collaborations pour l’y aider puisqu’il s’est cette fois entouré d’une dizaine d’amis musiciens et chanteurs pour donner plus de corps encore à son oeuvre. En résulte un opus pop frappé par la richesse de son orchestration, la fraicheur de ses mélodies, et une bonne humeur communicative taillée pour l’été (« Keep Away You Feral Son Of a Bitch »). Certes le cocktail a déjà maintes fois été proposé, pourtant « We Keep The Beat… » s’extirpe des clichés par quelques pirouettes et chemins détournés toujours bien dégainés: une chorale en lieu et place du chant (les excellents « You’re a Animal » et « Mangle Trang »), un xylophone aux airs de calypso ( « This Song Is Called Raggard », « Boneyard Home ») ou une flute fleurant bon l’Amérique du Sud (« Dread Is The Place »), un bal de percussions aussi puissant que dansant (« FM AM CB TV », « Hallowed Hag », « Trounce »). Au final, en mettant sur pied ce qu’on pourrait presque appeler une symphonie, Jonathan Boulet frappe un grand coup et annonce bel et bien qu’il faudra compter sur lui pour mettre de la couleur dans nos vies lors des quelques années à venir. Pas une mauvaise nouvelle…

itunes6

En écoute intégrale

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire