John Smith – « Pinky’s Laundromat »

Pinky's Laundromat[Album]
01/01/2004
(Peanuts and Corn/Import)

Même si le Canada nous envoie moins d’artistes HipHop que son voisin U.S, il nous réserve quand même souvent quelques surprises de choix. Ce fut déjà le cas avec Buck 65, et c’est au tour de John Smith, dans un registre très différent, de faire aujourd’hui parler de lui

Illustre inconnu en France, il s’est pourtant taillé une solide réputation dans son pays, où ses qualités de Mc ne sont plus à prouver. Membre très actif du label Peanuts and Corn, il fait également parti du Break Bread Crew et nous propose aujourd’hui sont deuxième album solo. En fait, il n’est pas complètement seul puisque le producteur principal du label, le talentueux McEnroe, avec qui il avait déjà collaboré, l’accompagne tout au long de ces 13 titres

Des titres formant une suite d’histoires, le tout très conceptualisé. En effet, John Smith rentre dans la peau de Smitty, un gérant quelconque dans un quartier pauvre. Il nous décrit ainsi la vie simple et les petites histoires d’un quartier semblable à tant d’autres mais avec un style très personnel et une maturité rare dans l’écriture. Le tout bien accompagné par des versions toujours à la hauteur avec une mention spéciale pour les titres « Move So Slow » et « Taxicab Confessions », les deux perles de cet opus

Presque rien à jeter dans ce second album. Ressemblant presque à un livre de nouvelles, ce projet original a le mérite en plus de faire la part belle à un HipHop classique et soigné. De bons samples, des beats bien construits et surtout un Mc qui a envie de raconter des histoires; ça paraît simple de faire du bon vrai HipHop. En tout cas John Smith à compris comment ça marchait.

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire