Jimmy Eat World – « Damage »

Album
(RCA)
10/06/2013
Emo pop

Depuis maintenant dix ans, et pour ses fans de la première heure, à chaque nouvel album de Jimmy Eat World la même rengaine. Remarquable de spontanéité, brillant mélodiste jusqu’à l’excellent « Bleed American » en 2001, le groupe de Jim Adkins laissait entrevoir ses premiers signes de faiblesse sur « Futures » pour finalement courber l’échine, tomber au plus bas à l’occasion de « Invented » – son dernier album en date – et ne plus jamais se dépatouiller du formatage dans lequel il s’est laissé piéger. Parce qu’alors que les plus nostalgiques ne trouvaient définitivement plus leur compte dans les nouvelles compositions d’un quatuor mièvre et inoffensif, un autre public – plus large et moins exigeant – voyait en lui une parfaite bande son pour accompagner ses premiers émois adolescents.

Alors quand le groupe a dévoilé l’excellent « I Will Steal You Back » il y a quelques semaines, on a cru un instant que tout le monde allait finalement se retrouver à l’ombre d’un « Damage » laissant penser que Jimmy Eat World avait retenu les leçons du récent passé. Un mirage, ni plus ni moins, qu’on verra seulement réapparaitre de loin sur « No, Never » un peu plus tard. Certes, il y a bien quelques feux de paille aux mélodies imbattables pour faire en sorte que ce premier single ne se sente pas seul (« Appreciation », « Lean », « How’d You Have Me »), mais « Damage » est une fois encore plombé par des élans rock trop imberbes (le titre éponyme, « Book Of Love ») et des ballades à l’eau de rose finissant de le rendre indigeste. En tête, ce « Please Say No » particulièrement bien intitulé qui finira de nous convaincre de ne surtout pas le vexer. Si Jimmy mangeait le monde il y a une quinzaine d’années, force est d’admettre que la victime s’est retournée contre son agresseur. Un beau gâchis, finalement peu surprenant.

itunes10

En écoute intégrale

À lire ou écouter également:

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire