Jessica93 – ‘Guilty Species’

Jessica93 – ‘Guilty Species’

Album / Teenage Menopause – Music Fear Satan / 03.11.2017
Rock salade-tomate-oignon


Il fallait que Geoffroy Laporte se défausse de tous les marqueurs façonnant sa musique (les boucles sans fin, la réverb élevée comme une cathédrale) pour qu’apparaisse sur son quatrième album son talent le plus criant : celui de bâtir des pop-songs aussi implacables que les monolithes de Stonehenge. On ne parle pas ici de ces bêtes morceaux bubblegum qui collent en tête pour achever leur course dans les rayons ‘tout à 1 €’ des brocantes. Non. Les huit titres de ‘Guilty Species’ vous plaquent au mur, sondent vos entrailles avant de vous relâcher hagard sur les quais du RER B, un samedi soir vers Gare du Nord.

Devenu véritable groupe avec l’arrivée de membres de Bitpart, Marietta et Trotsky Nautique, Jessica93 a remisé les pédales de loop au vestiaire pour s’en aller jouer du couplet/refrain. Le résultat plus contrasté gagne aussi en agressivité et en mélodies tourmentées sur fond de petites histoires pour claustrophobes (‘You inspire and exhale an overused oxygen / Since you left me with only the walls‘ sur ‘Anti Cafard 2000’). Et s’il pioche ses recettes dans la grande marmite du grunge et du post-hardcore, ‘Guilty Species’ n’en reste pas moins un disque de 2017 : on y devine la solitude des grandes métropoles et leurs inhérentes crises d’angoisse. La basse est poisseuse, les guitares stridentes, la voix usée et la boîte à rythme impose son rythme martial comme les portes du métro claquent à chaque station.

La charge est rude mais ne manque pas d’humour, comme sur ‘Frensh Bashing’ où le complexe face à l’Amérique prend une tournure absurde (‘You’ve got Elvis Presley / We’ve got a fake one‘) ; ou sur ‘Bed Bugs’, lorsque le ‘narrateur’ concède garder ses punaises de lit près de lui, manière de dire à sa partenaire que leur histoire est finie.

‘Who Cares’ et ‘Rise’, les deux précédents disques de Jessica93 avaient emporté l’unanimité, propulsant même la tronche de Geoffroy Laporte dans les belles pages de Libération ou Télérama. Parions que ‘Guilty Species’ provoquera les mêmes réactions. Preuve qu’il existe quand même une justice en France et quelques motifs de réjouissance en 2017.

VIDEO
ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
‘Mental Institution’, ‘Venus Flytrap’, ‘Bed Bugs’, ‘Uncertain To Me’

No Comments

Post A Comment