Jean Jean – ‘Froidepierre’

Jean Jean – ‘Froidepierre’

Album / Head / 23.02.2018
Math IDM


L’essoufflement du math rock se ferait il ressentir jusque chez les plus dévoués à sa cause ? Froidepierre, le deuxième album de Jean Jean, pourrait bien le laisser penser. Non pas que le duo – devenu trio avec l’arrivée définitive de Gregory (Almeeva, Kid North) aux synthés et à la basse – tourne définitivement les talons à cette scène qui l’a vu grandir, juste que le groupe démontre un sursaut de maturité certain qui le rend plus grand encore. Car en prenant ses distances avec les Totorro, Marvin et autres déclencheurs d’haute intensité, Jean Jean creuse ici son propre sillon qui, sans dépayser les fans de la première heure, pourrait le faire passer à premier de cordée.

Enregistré en montagne, Froidepierre est totalement imprégné du récent changement de personnel comme de l’ambiance d’un environnement servant décidément parfaitement l’inspiration de ses géniteurs. Mais pas seulement, car si Jean Jean s’en est allé de nouveau vers la nature pour immortaliser ses idées, celle-ci s’est aussi attaché à lui rappeler sa force et ses mystères. Reclus dans son laboratoire d’altitude, dans un coin sombre des Alpes ou les pierres sont plus froides qu’ailleurs, le trio l’a comme laissée participer en barrant la route à toute tentative de réchauffement, jusque dans la production de ce disque entretenant une certaine distance avec l’auditeur, elle aussi quelque part entre ciel et terre.

La guitare désormais plus en retrait au profit d’arrangements plus electro, Jean Jean vient désormais marcher sur les plates-bandes des Gallops, Quadrupède ou Three Trapped Tigers plutôt que rejoindre pour de bon le clan des emmanchés. Pourtant, le trio a volontairement fait plus simple que par le passé, en affûtant une approche de la composition plus cérébrale (à ne surtout pas confondre avec une technique démonstrative indigeste), presque cinématographique parfois. Tel un frisson qui parcourt l’échine, Froidepierre trace alors en huit étapes une ascension vers des sommets glacés et brumeux, là où la nature l’attend pour reprendre tous ses droits, y compris celui de plonger à jamais une oeuvre dans un froid figeant et conservateur pour le bien des descendants.

VIDEO
ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
Aozora, Celjabinsk, Anada, Limerence


Tags:
,
No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.