Jaromil Sabor – ‘III’

Album / Frantic City / 08.01.2015
Pop garage

C’est en ce début d’année funeste que Bordeaux envoie la première salve de ses excellents représentants garage/pop/lo-fi, avec le nouvel album de Jaromil Sabor. Fidèle enfant de la ville, ce dernier a multiplié les groupes (Artyfacts, Arthur Pym & The Gordons) jusqu’à ce projet très personnel aujourd’hui arrivé au stade du quatrième opus. Structuré autour de références souvent puisées dans sa bibliothèque, et d’un groupe de potes qui accompagne sa démarche solo avec brio, Jaromil Sabor livre un album entre deux pôles, celui d’un rock garage expédié en deux minutes (‘Knocked-Out Circus’, ‘Seagrave Station’) et de grandes dérives mélancoliques creusant le sillon de la romance et d’une richesse mélodique totalement envoûtante (‘Story Of Lisa’, ‘Becky Was A Carrion Siren (Part 1)’). Freinant des deux pieds, il transforme alors la Garonne en plage californienne, le temps que des cuivres, un xylophone, et de la flûte viennent soutenir la langueur de ces jolies compositions, les plus belles d’un jeune homme qui refuse de choisir entre écriture pop et embardées garage. Ce qui n’est pas vraiment gênant quand on est aussi doué pour les deux.

‘Story Of Lisa’, ‘Becky Was A Carrion Siren (Part 1)’, ‘What I’m Saying’, ‘Seagrave Station’

À lire ou écouter également:

,

Une réponse à Jaromil Sabor – ‘III’

  1. phoenixx 17 janvier 2016 à 13 h 12 min #

    C’est obligé la reverb sur la voix sur TOUTES les chansons, pour faire psyché ?

Laisser un commentaire