Jaill – « That’s How We Burn »

jaill180Album
(Sub Pop)
26/07/2010
Pop psyché

On assiste à l’éclosion d’une nouvelle génération de musiciens qui, à défaut d’avoir beaucoup de choses à raconter, possèdent un certain talent pour nous balancer à la tronche quelques brûlots rock n’roll hérités des longues heures passées à dépoussiérer la discothèque de leurs ainés. Ces derniers mois, notamment chez Sub Pop, les exemples n’ont pas manqué, et Jaill, tout droit venu de Milwaukee, vient logiquement s’y ajouter. Avec sa pop psyché de plutôt bonne humeur, le quatuor n’est pourtant pas né de la dernière pluie (2002), mais part d’aussi loin que les autres tant son premier album « There’s No Sky (Oh My My) » est resté confidentiel malgré que ses trente minutes aussi sales qu’accrocheuses soient quand même parvenues à séduire une des plus célèbres maisons indie d’Amérique. Consolidé par d’innombrables concerts, ce nouveau répertoire sonne enfin l’heure d’une reconnaissance méritée, et lâche quelques pépites mélodiques qui tombent à pic alors que beaucoup s’apprêtent à prendre la route hantés par l’inévitable casse tête de la playlist qui aidera à voir défiler les kilomètres. Qu’ils ne cherchent plus, qu’ils blindent le coffre, claquent la porte, ouvrent les vitres en grand et, cheveux aux vents, laissent les titres les plus efficaces de cet album compter les bornes. Car qu’ils soient exécutés de façon énergique (« Everyone’s Hip », « Demon », « How’s The Grave ») ou qu’ils prennent des allures de ballades pop comme empruntées à The Shins (« Thank Us Later », « Baby I »), tous ont le pouvoir de faire tourner le vent dans le dos et de titiller des envies d’horizons lointains. Peut être même que « On The Beat », « Snake Shakes » ou le final éponyme ne donneront jamais envie de s’arrêter. Pas grave, Jaill soigne autant la diversité que la cohérence de son disque, et apporte ainsi toute la fraicheur et la force nécessaires pour pousser la voiture.

En écoute

À lire ou écouter également:

,

Une réponse à Jaill – « That’s How We Burn »

  1. Max Dodinet 21 juillet 2010 à 11 h 03 min #

    du bon, bonne découverte!

Laisser un commentaire