Jah Mason – « Most Royal »

Most Royal[Album]
05/06/2004
(Jah Warrior/Tripsichord)

En peu de temps, Jah Mason est devenu un des artistes jamaicains les plus talentueux et prometteurs. Son appartenance à la David’s House de Capleton, les nombreux singles qu’il a sorti et le superbe accueil reçu par ses deux premiers albums ne font que le confirmer. C’est lors d’un de ses concerts avec Anthony B qu’il rencontre Jah Warrior qui lui produira les fameux « Most Royal », « Rainbow Circle Throne », « No Joke » et « Rumours Of War ». « Most Royal », contenant ces quatre titres, et dont on vous parle aujourd’hui est l’aboutissement d’une régulière collaboration avec le londonien, et Jah Mason n’en sort que grandi voire étiqueté révélation dancehall relayant derrière lui les Sizzla et consorts..

Les quatorze titres de ce « Most Royal » laissent en effet apparaître quelques excellents tubes « roots & culture » de la part d’un artiste inspiré et conscient. Le son, à mi chemin entre le roots anglais et jamaicain, est tout aussi bon puisque les riddims naissent tous des instruments du groupe Jah Warrior sur lesquels Jah Mason se fait un plaisir de poser un chant varié mais toujours adéquat. Ainsi, impossible de rester indifférent et statique à l’écoute des somptueux « Most Royal », «  »Love How The Youths Them Live », ou « Can You Feel The Pain » entre autres laissant exploser les divers talents du Mc, aujourd’hui définitivement à part

« Most Royal » est donc un superbe album qui ravira les adeptes de roots bien lourd. Ici on ne peut plus digeste, la collaboration Jah Mason / Jah Warrior tient toute ses promesses et pourrait même être une des plus réussies en provenance de la maison anglaise. Indispensable.

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire