Jah Mason – « Life Is Just a Journey »

Life Is Just a Journey[Album]
26/02/2007
(Maximum Sound/Nocturne)

Depuis son premier morceau produit par Junior Reid, Jah Mason a tracé son chemin sur la planète dancehall de façon exemplaire, s’émancipant de ses pères spirituels, et notamment de Capleton, pour créer sa propre identité musicale. Ancien membre du David House Crew, il est aujourd’hui un des artistes les plus respectés de la nouvelle génération jamaïcaine, enflammant les dance-floors partout où il passe, à commencer par celui du Trabendo parisien, le 10 février dernier. Si Jah Mason a déjà un paquet de galettes à son actif, tournant en moyenne à deux albums par an depuis 2002, il semble avoir encore beaucoup d’énergie et de vibes à revendre. Après un « Wheat and Tears » sorti sur l’excellent label Grennsleeves il y a à peine six mois, il revient aujourd’hui avec « Life Is Just A Journey », entièrement produit par Frenchie pour son label Maximum Sound basé en Angleterre. Car depuis Raggasonic, NTM et les autres, Frenchie s’est recentré sur des productions purement jamaïcaines (signant pour le seul mois de février 2007 ce nouveau Jah Mason, mais aussi le nouvel album d’Anthony B)

Très attendu dans nos contrées européennes, « Life Is Just A Journey » a été annoncé comme l’un des évènements dancehall/nu-roots de ce début d’année, regroupant notamment les titres de trois singles déjà sortis sur Maximum Sound. Mais lorsque l’opus arrive à nos oreilles, l’enthousiasme et l’excitation de départ laissent place à une certaine déception… Plus l’album avance et plus on a la fâcheuse impression d’une dégringolade vers la mauvaise variété jamaïcaine. Si les premiers morceaux « Rejoice », « Give Jah Some Time » et « Don’t Sell Your Soul » restent sympathiques à écouter, tout bascule à partir de « Feel My Pain »… On ne peut certes pas remettre en cause le talent vocal de Jah Mason qui ne cesse de gagner en maturité à mesure que les opus se succèdent. Mais autant dire que les riddims de Frenchie, parsemés de synthés et de sons digitaux qui s’avèrent vite lassants, ne le mettent pas forcément toujours en valeur… De son côté, Jah Mason a tout de même tendance à abuser des refrains chantés un peu mielleux, directement inspirés du mainstream jamaïcain..

Heureusement, quelques morceaux éparses sauvent l’album, notamment l’excellent « Ganja For Life », dont la production n’est pas sans rappeler le style UK, et « Mama Earth », sur le riddim mythique « Intercom Reloaded ». Heureusement aussi, l’album évite de tomber dans le gouffre du dancehall hardcore insupportable (que Jah Mason a déjà exploré dans sa carrière…), même si « Can’t Stop Me », le dernier morceau, le frôle dangereusement..

Au final, « Life Is Just A Journey » est un album globalement inégal, dans lequel les titres intéressants paraissent presque parachutés de nulle part… C’est dommage, car tous les éléments étaient réunis pour faire de ce nouvel opus une très bonne sortie, à commencer par la flopée de bons musiciens qui ont participé à l’enregistrement (Sly and Robbie, Bobby Digital, The Firehouse Crew…). Mais les bons ingrédients ne suffisent pas toujours pour obtenir une recette réussie… Et en matière de reggae-dancehall où les collaborations producteur/singjay sont largement privilégiées, il arrive malheureusement que la sauce ne prenne pas… Vu leurs talents respectifs, on attendait plus de Jah Mason et Frenchie qui, dans le paysage du reggae contemporain, signent finalement un album correct mais très banal. Espérons en tous cas que Jah Mason renouvellera à l’avenir des connexions plus fructueuses (à l’instar de celle avec l’anglais Jah Warrior qui nous avait offerts en 2004 l’énormissime « Most Royal ») afin de revenir à son meilleur niveau…

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire