Jagwar Ma – ‘Every Now & Then’

Album / Marathon Artists / 14.10.2016
Electro psyché pop

En 2013, le monde entier faisait connaissance avec Jagwar Ma. Une rencontre qui s’avéra extatique tant la sortie de son premier album ‘Howlin’, véritable pépite électro-pyschédélique aux sonorités baggy sound, embrasa bon nombre de dancefloors et de festivals cette année là. Soutenue depuis ses débuts par des groupes tels que Foals, The XX ou encore Warpaint, la formation australienne n’a eu de cesse de collaborer, de tourner, et de peaufiner tranquillement son retour jusqu’en 2016 ou, que ce soit dans l’univers de la mode ou de la musique, le style et le son des 80’s et des 90’s demeurent toujours en vogue. Mais pour combien de temps encore ? C’est loin de ce genre de préoccupations que Jagwar Ma garde son cap, et continue à sa manière de dépoussiérer, explorer l’esprit dansant et psychédélique de la scène ‘Madchester’ en livrant ‘Every Now & Then’, un nouvel album mixé une fois de plus par Ewan Pearson.

Très peu d’arrêts sur l’ensemble du disque, la tracklist est bien ficelée et les titres s’enchaînent méticuleusement, conférant à l’auditeur une sensation de road-trip plutôt plaisante. Dès l’entame ‘Falling / Say What You Feel’, on voyage en terrain connu. La musique de Jagwar Ma se fait toujours aussi entraînante, bien produite et, il faut l’admettre, diablement entêtante. Le sympathique mais légèrement mollasson ‘Loose Ends’ suit, et ne tarde pas à laisser sa place à une salve de tubes en puissance : les singles ‘Give Me a Reason’ et ‘O B 1’, ‘Ordinary’ et son refrain aux sonorités très flower power, ainsi que ‘Batter Up’ qui s’annonce déjà comme l’un des morceaux les plus prometteurs en live. Le groupe – à qui il a déjà été reproché de trop s’inspirer de groupes comme les Happy Mondays, Primal Scream ou encore The Stone Roses – se permet même d’aller piocher dans des sonorités plus récentes, comme celles que l’on pourrait entendre sur les dernières productions en date des Chemical Brothers (‘Slipping’, ‘Colours of Paradise’). Seul bémol, le dispensable ‘High Rotations’ dont l’ambiance générale un peu trop dark et pesante ne colle en rien au reste du disque.

Bien que, dans le fond, ‘Every Now & Then’ soit très peu différent de son prédécesseur, les lignes vocales de Gabriel Winterfield comme les tendances très pop sur les refrains y sont désormais plus présentes, prenant même parfois le dessus sur le groove ambiant général. Mais dans la globalité, Jagwar Ma innove peu, préférant plutôt consolider ses bases, sa cohésion de groupe et ses futures prestations live. Un choix que l’on devine après une tournée commune avec Tame Impala, autres experts australiens dans le genre.

Un nouvel album plutôt réussi donc, et une nouvelle étape franchie avec succès pour ce trio qui avance lentement mais surement en offrant ici une bonne poignée de tubes dansants, et de belles promesses pour les concerts et autres festivals à venir l’an prochain. C’est franchement tout ce que l’on souhaitait de leur part.

avoir

‘Say What You Feel’, ‘Give Me A Reason’, ‘O B 1’

À lire ou écouter également:

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire