Jackson – « Smash »

Smash[Album]
19/09/2005
(Barclay / Warp/Universal)

Richie Hawtin, Herbert, Ellen Alien, Ricardo Villalobos, 2 Many Djs, et Laurent Garnier, entre autres, ne sont pas restés insensibles à l’electro de Jackson et notamment à son titre « Utopia », sorti en 2003 et sur lequel il est accompagné de sa mère Paula Moore (comme sur « Fast Life »), qui ouvre ce premier album composé lors des quatre dernières années. De quoi partir à l’assaut des bacs avec un certain capital confiance alors que beaucoup crient déjà à la révélation, au point d’orgue de cette année électronique

En effet, « Smash » est un album qui marque par son originalité, son excentricité, son anarchisme, ses structures barrées et ses beats ambigus, un album que l’on croirait composé de mille doigts, qui pourrait bien marquer le début d’une nouvelle ère tant il est riche, presque surchargé. Pas étonnant donc que Warp et Barclay se soient unis pour le coup. « Smash », qui ne compte que deux invités en la personne de Mr Oizo et Mike Ladd, laisse donc entrevoir les influences du bonhomme, allant de Aphex Twin à Bowie en passant par Boards Of Canada et Jimmy Hendrix, mais au final, s’avère aussi dérangeant qu’intriguant. Assez en tous les cas pour ne pas être destinée aux clubs. Difficile en effet d’envisager de soulever le dancefloor sur la majorité des titres (« Oh Boy », par exemple, sur lequel sa nièce narre un compte d’un roi déviant), même si « Rock On », « Teen Beat Ocean », « Radio Caca » ou « Headache » peuvent faire leur petit effet tant la place est parfois laissée à la performance

Les prochains mois risquent donc d’être fortement teintés electro punk funk, la faute à Jackson qui, avec « Smash », pourrait bien relancer une nouvelle french touch. On regrettera cependant une certaine irrégularité tout au long de cette quinzaine de titres, le disque souffrant même d’un creux conséquent en son milieu, et une certaine difficulté pour l’auditeur de garder constamment toute son attention tant l’intensité et la multiplication des sons peuvent s’avérer abrutissantes. Malgré tout, c’est dingue comme un Jackson peut nous redonner notre sourire d’enfant..

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire