Jack Name – ‘Weird Moons’

Album / Castle Face / 20.01.2015
Pop psyché

Jack Name est un garçon confortablement lové dans un panier haut de gamme, celui de la crème du rock garage américain. Proche de White Fence qu’il a accompagné en tournée, pote de John Dwyer qui l’a signé sur son label Castle Face, Jack est quelqu’un de bien entouré, qui a des relations solides, et un bel avenir devant lui. Comme si tout ça n’était pas suffisant, le jeune homme a aussi une imagination débordante qui sort par tous les pores de ‘Weird Moons’, un deuxième album dont les 8 chansons racontent l’histoire des Shadows, une bande de loups garous expédiés sur la planète Jupiter qui, grâce à ses 67 lunes, change la forme des lycanthropes selon l’astre qui est le plus proche d’eux.

Pour conter leur histoire, le Californien procède par touches lancinantes, au travers d’un groove tortueux et de beaux synthés, rutilants comme des petites fusées Ariane prête à prendre leur envol (l’introductif ‘Werewolf Factory’). Soucieux de se démarquer et de coller le moins possible avec le ton garage rock habituel, Jack Name met en musique une histoire malade, ou science fiction et mythologie lunaire se côtoient autour d’une colonne vénéneuse, pleine de détours mortels et de pièges vicieux.

Les loups garous, la Lune, Ganymède… Voilà autant d’éléments qui feraient un excellent conte à traumatiser les petits enfants mais, par chance, Jack Name n’écrit pas encore des livres. Il s’en tient juste à son histoire, brillamment mise en musique par un énergumène gagnant à être connu, et qui renouvelle avec brio les références un peu trop immuables d’un rock garage qui mériterait d’être de temps en temps secoué.

‘Running After Ganymede’, ‘Lowly Ants’, ‘Watcher Talk, ‘Io’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire