Invincible – « Shapeshifters »

Shapeshifters[Album]
01/07/2008
(Emergence Music/Import)

Si Invincible fait figure d’exception, ce n’est pas seulement parce qu’elle est l’une des rares femmes à s’illustrer en tant que Mc. C’est aussi pour son engagement total, une indépendance revendiquée (elle créé son propre label pour sortir son premier album), et des prises de positions à contre courant, que ce soit pour sa communauté ou en faveur de la Palestine (elle fait partie du US-Palestine Youth Solidarity Network). Mais dans une ville de Detroit qui redevient une place forte du Hip Hop, elle peut compter sur le soutien de ses pairs, dont Black Milk et Waajeed pour ne citer qu’eux, qui lui offrent une occasion de faire exploser son talent à la face du monde

Car la demoiselle ne choisit pas la facilité. Elle joue clairement dans la cour des plus grands Mcs, préférant un son lourd, des beats qui cognent, et parfois des ambiances sombres. Mais son flow impeccable en surprendra plus d’un, rivalisant sans contestation avec les meilleurs. Et les beatmakers invités se mettant à son niveau, on ne peut qu’être admiratif. Black Milk, toujours aussi inspiré, lui offre « State Of Emergency » en guise d’ouverture dantesque, ou le plus classique « Recognize » sur lequel elle est rejoint par Finale. Ce dernier est également présent sur « Locust », magnifique ode à Detroit, sur lequel elle décrit une situation alarmante que les politiques feignent d’ignorer

On vous avait prévenus, la langue de bois n’est pas son fort et quand elle aborde la situation au Moyen-Orient, c’est au travers d’un « People No Places », véritable clé de voûte de cet opus par son sujet, impeccablement produit par Labtech (Vaughan, 14TK et Haircut), un jeune crew de producteurs qui signe également « Sledgehammer », le tonitruant « Looongawaited », et le plus léger « No Easy Answers » où il est question des relations hommes/femmes, traitées avec un humour décapant. On s’attardera également sur « Deuces/Ypsi », petit bijou du genre, et sur « Ropes », sûrement un des meilleurs tracks, magnifique. Waajeed, qui lui avait déjà fait confiance sur son « War LP », se charge lui aussi de la propulser au firmament notamment grâce à quelques joyaux: « Shapeshifters », « Keep Going » feat Wordsworth et Indeed, et surtout le touchant « In The Mourning » ou elle partage sa tristesse et son deuil après la mort de Jay Dee et Proof. Imparable

Si Talib Kweli ne targue pas d’éloges sur cette artiste, on ne peut qu’abonder dans son sens, tant la jeune femme laisse loin derrière elle la concurrence. Musicalement ce « Shapeshifters » est tout simplement incomparable, et joue clairement la touche aujourd’hui inimitable et clairement identifiable de la « Motor City » (également reconnaissable sur le « The Preface » d’Elzhi). Invincible s’impose ainsi comme la meilleure Mc actuelle, l’une des révélations de cette année 2008. On assiste donc certainement à l’avènement d’une artiste risquant de marquer de son empreinte le monde du rap. Detroit a trouvé sa nouvelle reine, que son règne dure le plus longtemps possible

Ecoutez un extrait ici.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire