Inlandsis – « Premiers Froids »

Premiers Froids[Album]
15/10/2007
(Arbouse/Anticraft)

Notre passé électronique nous aura fait apprécier ces quelques nages dans les eaux du Loch Ness via Boards Of Canada, ces marches sous le crachin lillois via Principles Of Geometry. C’est désormais à la grisaille parisienne que nous invite Inlandsis, trio puisant ses influences dans l’abstract hip hop, la pop et le post rock, trois genres qu’il partage avec les précités. Surtout avec les Ecossais d’ailleurs, qu’ils ne citent pas afin de sûrement éviter des rapprochements trop rapides, bien que leur ombre plane constamment au-dessus de ces « Premiers Froids » à apprécier bien enroulé dans une couverture polaire. Vous adoptez alors la position allongée. Inlandsis vous récite « Le Théorème Du Pingouin » à la douceur relaxante, aux incursions hypnotiques et aux répétitions lancinantes. Vos yeux se ferment. « Etoile Rouge » s’égoutte alors, laissant tomber ses perles d’eau les unes après les autres, en rythme, offrant au passage quelques notes essentielles à cette mélancolie ambiante qui vous empoigne doucement, bien décidée à parvenir à ses fins. Là, vous luttez, tentez de résister, sensible que vous êtes à l’approche trip hop des « Funambule » et « Interstices », bourrés de subtilités, à la finesse imparable, et sur lesquels vous oseriez bien quelques hochements de tête salvateurs. Seulement, le trio fait preuve d’une maîtrise effroyable à jongler entre la précision du beat et cette atmosphère aussi légère que virevoltante. Vous sombrez, votre corps devient lourd. La mélodie aérienne de « Fréquentations », les sonorités lointaines et envoûtantes de « Masque De Lune » finissent de vous achever, bien que le rythme enlevé de « Les Ours Polaires Sont-Ils Gauchers? » tente encore de vous arracher un dernier clignement. Le même que ces matins ou vous aimez faire sonner le réveil plus tôt pour vous offrir le luxe de quelques minutes supplémentaires de somnolence. Alors, « Un Idéal Retour Au Froid… » peut bien sonner comme il le veut. Vous dormez profondément, Inlandsis connaissait parfaitement son théorème..

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire