Traams – ‘Grin’

Album / Fat Cat / 16.09.2013
Post indie kraut punk

A croire que, sorti de Londres et Manchester, on se fait pas mal chier en Angleterre. C’est en tous les cas ce que laisse penser Traams, énième rejeton du Royaume de la Reine à s’être mis à la musique afin de s’extirper d’un quotidien morose, égayé par un seul night club moisi du West Sussex, cette région du sud du pays qu’un courageux havrais peut atteindre après 150 kilomètres de nage. Quelques répétitions et autant de morceaux encourageants plus tard, le trio sort un premier Ep en février dernier, partage la scène avec Dope Body, Fidlar, Parquet Courts, Temple et Hooded Fang, puis s’attelle à la composition de « Grin », un premier album bordé d’aucune attente particulière mais que Fat Cat a particulièrement bien flairé.

Porté entre autres par ses souvenirs adolescents de Pavement et McLusky, Traams trace sa première longue étape discographique via onze titres à la fois frais et inspirés, puisant leur sève dans le post punk ou le krautrock: un héritage qui explique en partie l’addiction du trio pour la répétition, cet exercice casse gueule car souvent hypnotisant, qu’il maîtrise néanmoins parfaitement ici grâce à quelques tours de passe-passe clairvoyants. Chacun se relaie alors pour servir de pilier aux compositions, ou produire ces petites subtilités qui les rendront définitivement intéressantes.

L’excellente ouverture « Swimming Pool » peut ainsi se reposer sereinement sur son groove krautrock, « Reds » se retrouve boulonné par le batteur pour devenir le titre le plus rock jamais composé par les Klaxons, tandis que « Grin » ne serait rien sans ses riffs de guitare. Puis il y a ces morceaux ou la magie opère, quand le rock n’roll fait battre la guibole (« Sleep »), quand la pop fait une entrée fracassante et que l’on s’incline devant tant d’évidence mélodique (« Flowers », « Head Roll », « Fibbist », « Loose »). De quoi souhaiter que l’Angleterre emmerde encore longtemps ses enfants, mais aussi nous interroger sur le potentiel musical encore inexploité à Niort ou Sochaux…

« Swimming Pool », « Flowers », « Head Roll », « Fibbist », « Loose »

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire