Timber Timbre – ‘Hot Dreams’

Album / Arts & Craft / 28.02.2014
Timber Timbre

Avec une formation plus que jamais à géométrie variable, Timber Timbre met enfin un terme à trois ans d’attente. Enregistré pour une bonne partie dans un musée de collections de vieux instruments, ‘Hot Dreams’ jouit d’une confection plus excentrique. Si l’orgue tient toujours sa place en bonne position, mellotron et clavecins l’accompagnent dans cette grande démonstration de références acoustiques. Avec ces jouets, Timber Timbre s’aventure dans des arrangements encore inédits pour lui, quand il ne fait pas simplement appel à des proches (le cuivre de Colin Stetson sur le titre éponyme).

C’est un secret de polichinelle: Taylor Kirk a longtemps étudié le cinéma, et ce cinquième album est probablement celui qui cristallise son idylle avec le septième art. Loin d’être passéiste, ‘Hot Dreams’ témoigne cependant d’une grande révérence pour les scores du cinéma bis des années 60 à 80. Le spectre est large – il y a un monde entre ‘Curtains !?’ et ‘The Three Sisters’ – mais il offre à ses protagonistes – Simon Trottier en tête – un terrain de jeu suffisamment immense pour leurs expérimentations. Si ce nouvel opus évoque plus les ruelles mal famées, les vapeurs de bouche d’égout et la pluie ruisselant des gouttières, les grands espaces ne sont pas entièrement délaissés, comme l’atteste l’émouvant ‘Grand Canyon’ ou encore ‘This Love Commotion’.

Sans aucune fausse note, hormis celles désirées, les Canadiens frappent fort. Moins mystérieux que par le passé mais plus séducteurs, ils étalent leur talent sans faux-semblant. Le débat est vain, mais ‘Hot Dreams’ pourrait être le meilleur album d’un groupe à la discographie pourtant impériale. Dès l’introductif et déjanté ‘Beat The Drum Slowly’, Timber Timbre nous enveloppe dans ses méandres ouatés. Le départ de la violoniste Mika Posen pour la tournée d’Agnès Obel imposera à ses camarades une adaptation scénique certainement plus brute. Les aspérités de ‘Hot Dreams’ sont si profondes que le champs des possibles est illimité.

‘Beat The Drums Slowly’, ‘Hot Dreams’, ‘Curtains’, ‘The New Tomorrow’

À lire ou écouter également:

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire