The Hives – « The Black & White Album »

The Black & White Album[Album]
15/10/2007
(Interscope/Universal)

Cela fait maintenant dix ans que la scène rock mondiale laisse traîner comme une odeur de souffre derrière. D’après le dernier colloque des scientifiques sensibilisés sur le problème, les prémices de ce phénomène, qui n’inquiète pourtant qu’eux, auraient une corrélation directe avec les premiers riffs balancés par The Hives. Car, durant ce laps de temps, ces Suédois seront devenus une des icônes actuelles en matière de punk rock saupoudré de garage rock, faisant d’eux une des formations les plus classes du circuit, dans sa musique comme dans son apparence. Pas un mal quand on sait que beaucoup de rockeurs actuels passent plus de temps à gélifier leur mèche rebelle plutôt qu’à réviser leurs gammes. C’est donc avec quelques fourmis dans les jambes et l’épine dorsale qui démange qu’on s’attaque au grand retour du groupe. « The Black And White Album » n’a pas fini de faire sonner ses tubes.

Et ils n’auront peut-être jamais été aussi nombreux dans un seul disque. Pourtant, The Hives n’est pas tombé dans le piège de ces albums formatés dans lesquels pas mal de combos expérimentés se sont aventurés, comme pour tirer un trait sur des années passées sur la scène indépendante pour n’en récolter que des pacotilles. Un pari risqué donc, souvent perdu, que The Hives remportent pourtant haut la main. Dennis Herring (Modest Mouse, Elvis Costello, Counting Crows), Jacknife Lee (Bloc Party), et Pharell Williams (Justin Timberlake, Alicia Keys, Nelly Furtado) s’étant pliés ici bien volontiers au jeu de la production, il faut dire qu’ils se seront plutôt bien entourés pour y parvenir, mais pour aussi faire mentir tous ceux qui concluraient un peu trop vite que The Hives est un éternel recommencement

À la lecture de tous ces noms, n’allez surtout pas croire que « The Black And White Album » est une nouvelle surproduction dont vous vous lasserez très vite. Une telle pensée ne pourrait d’ailleurs vous effleurer l’esprit qu’avant de vous être totalement immergés dans ces quatorze titres à mi-distance entre le rock de papa et celui que vous vous servez quotidiennement en vous pavanant, petits écouteurs blancs dans les oreilles. Car ici, les Suédois font preuve d’une maturité sans borne en soignant ses fans de la première heure, tout en orientant son registre vers un rock on ne peut plus actuel (« Won’t Be Long », « You Dress Up For Armageddon »)

Ainsi, quelques tubes à haute teneur rock n’roll, tous riffs en avant et fun obligatoire, nous ramènent au passé. On pense notamment aux hymnes « Tick Tick Boom », « You Got It All…Wrong », « Return The Flavour » et « Bigger Hole To Fill », aux réminiscences sixties que sont les tout aussi bons « Try It Again », « Well All Right! », et « Hey Little World » au refrain implacable. Et pour contrebalancer un pan de ce tracklisting qui, bien que très efficace, n’aurait étonné personne, The Hives se permettent quelques écarts un brin déconcertants comme l’instrumental et minimal « A Stroll Through Hive Manor Corridors », ou les « Giddy Up » et « Puppet On a String » produits par le groupe, mais très proches de « T.H.E.H.I.V.E.S. » totalement imprégné par le beat et les synthés disco-futuristes faisant la patte de Pharell Williams

Pas impossible pourtant que certains puristes lâchent l’affaire, spectateurs dépassés qu’ils seront devant de telles innovations qu’on n’attendait pas de la part de The Hives. Les Suédois n’en sortent pourtant pas moins là l’un des meilleurs opus de leur discographie. Cet ambitieux « The Black And White Album », malgré son titre, redonne un peu de couleur au quotidien, et fait perler les fronts pour une raison qui change de l’habitude prise par les grosses locomotives du rock n’roll: la facilité et le dégoût laissent enfin la place à une énergie aussi communicative que fédératrice. Prévoyez donc un bon rouleau de double face à coller sous vos semelles si vous ne voulez pas descendre subitement d’un étage..

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire