The Go! Team – « Proof Of Youth »

Proof Of Youth[Album]
10/09/2007
(Coopérative/Naive)

Évelyne Dheliat aurait quand même pu prendre le temps de nous prévenir qu’un grand coup de frais allait s’abattre sur le monde de la musique, plutôt que de nous réciter son sempiternel éphéméride quotidien. Pourtant, un premier vent d’été tel que celui-ci avait déjà soufflé il y a deux ans. Les spécialistes l’avaient surnommé « Thunder, Lightning, Strike » mais, bien qu’assez marquant, celui-ci n’avait pas fait suffisamment parler de lui pour qu’on se méfie à ce point d’un tel come-back. Qu’on se le dise, ce combo de six musiciens en provenance directe de Brighton (Angleterre) assène ce petit vent tiède toujours agréable quelle que soit la saison. « Proof Of Youth » remet le sujet au goût du jour, armé d’une recette similaire mais encore plus efficace, aussi difficile que cela puisse paraître

The Go! Team est tout simplement de ces groupes qui ne vous disent rien tant que vous n’y avez pas prêté une oreille attentive. Pourtant, il s’agit bien là d’un des acteurs les plus originaux et rafraîchissants du circuit. Pour reprendre les grandes lignes de son registre, il faut s’attendre ici à un savant mélange d’un groupe féminin des sixties (« Doing It Right »), de musiques de séries télévisées des seventies (« Patricia’s Moving Picture »), de Mcs féminines influencées par le hip hop des années 80 (« Grip Like a Vice »), d’excellents musiciens, d’une énergie extrêmement positive et réellement communicatrice, d’un remède capable de vous faire oublier tous vos soucis et de vous plonger corps et âmes dans le fun et la légèreté

Ainsi, on reste bouche bée devant tant de mélodies pêchues, tant de musicalité baignée dans une production volontairement cheap, comme pour accentuer encore un peu plus cette impression de groupe des temps modernes qui refuse finalement d’en être. Pour preuve, quelques collaborations de bon goût allant en ce sens, puisque Chuck D de Public Enemy (dont la grande époque est quoi qu’on en dise révolue malgré une très bonne intervention ici) ou Marina de Bonde Do Role (autre groupe aux influences d’antan) ne se sont pas fait prier pour participer à cette grande fête

Et pour cause, rarement un tel mélange ne se sera avéré aussi efficace qu’imprévisible. Il faut s’attendre à tout de la part de The Go! Team, de ses musiciens inspirés, et de ses chanteuses aussi intenables que charismatiques: de la pop qui renvoie n’importe quel artiste des yéyés au placard (« Doing It Right », « Fake ID », « I Never Needed It Now So Much »), à quelques ballades à la sensibilité exacerbée (« My World »), en passant par de furieuses envolées de cuivres servant de tapis doré à un flow hip hop remonté (« Flashlight Fight », « The Wrath Of Marcie »)

Rock, soul, garage, hip hop, pop… Pas la peine d’en rajouter. The Go! Team met incontestablement du soleil dans la vie, rend aussi joyeux que stupide, donne envie de danser et de taper des mains aussi longtemps qu’un lapin Duracell, et procure finalement tout ce qu’il est possible de demander à un groupe: de fabuleux hymnes très personnels auxquels le public accroche en moins de temps qu’il en faut pour le dire, et capables d’inspirer n’importe quel réalisateur de films ou de publicités de bon ton. « Proof Of Youth » fait tout simplement partie des cinq meilleurs disques qu’il faudra retenir de cette année 2007. Et cette fois, on campera sur notre position tant on recharge nous aussi nos batteries à chacune des écoutes..

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire