The Austerity Program – ‘Beyond Calculation’

Album / Controlled Burn / 17.06.2014
Grosse claque

Justin Foley et Thad Calabrese, tous deux réunis dans un line up minimal (une guitare, une basse et une programmation rythmique en guise de troisième homme), sont deux amis de toujours développant depuis 1997 une recette musicale dépouillée entre post punk, noise et incursions métal. Avec au compteur plusieurs disques sortis au gré de leurs envies et du temps qu’ils s’accordent, c’est cette fois sur leur propre label Controlled Burn Records – fondé avec leurs amis de Nonagon – que ‘Beyond Calculation’ voit le jour, armé de huit pépites prêtes à exploser les membranes et les étiquettes.

Sur une base similaire à celle de leurs efforts précédents, mais avec une maturité grandissante, les deux new-yorkais – tel un Shellac dopé aux amphétamines – décrassent les tympans dans un mur du son orchestré avec brio. Les titres faussement rectilignes sont tous brillants, composés avec force dans un enchevêtrement de passages ultra efficaces, avec en équilibre une voix aux lignes mélodiques imparables, comme évidentes. Tout semble facile et inné à l’écoute de ces fragments têtus. Le duo possède l’art de la simplicité, comme de la synthèse brute qu’il travaille à la force des amplis.

Du downtempo ‘Song 31’, à ‘Song 37’ et son ambiance finale destructrice, en passant par le tubesque ‘Song 30’ et l’incroyable ‘Song 32’ frappé d’incursions électroniques, The Austerity Program libère toute sa force de frappe avec aisance, comme débarrassé de quêtes mélodiques complexes pourtant bien présentes au milieu de l’aspect rectiligne et répétitif des compositions. Dès la première écoute, cela fait de ‘Beyond Calculation’ un album aussi audacieux que contagieux, qui risquerait bien de figurer parmi les grandes réussites de l’année 2014. Une grosse claque.

‘Song 30’, ‘Song 33’, ‘Song 32’

À lire ou écouter également:

,

Une réponse à The Austerity Program – ‘Beyond Calculation’

  1. Jooosh 24 juin 2014 à 14 h 38 min #

    En effet ça claque ! Merci pour la découverte !

Laisser un commentaire