Tang – « Another Thousand Days, Out Of This World »

Another Thousand Days, Out Of This World[Album]
02/05/2006
(Emolution/Overcome)

Tang n’est pas de ces groupes omni présents sur les routes de France mais, en quelques sorties discographiques, s’est construit une solide réputation au point d’être aujourd’hui considéré comme un des groupes les plus prometteurs de l’hexagone. Tang évolue dans les sphères noise et émo originelle, deux genres subtilement réunis pour dégager une importante dose d’émotion, chose évidente à l’écoute de leur précédent « This Quietness Booms About On The Walls Like Birds In Panic » unanimement salué. Depuis, un guitariste en a remplacé un autre, et le groupe bénéficie d’un soutien de structures l’ouvrant sur des moyens plus importants. Une aubaine pour ces lillois aux semelles bien solides qui peuvent alors se lancer dans l’enregistrement d’un nouvel album qu’ils iront mixer en Suède, au studio Tonteknik à Uméa (Refused, The Hives…) plus précisément, sous la houlette de Magnus Lindberg (Cult Of Luna)

« Another Thousand Days, Out Of This World » est un grand disque. N’ayons pas peur de le dire. Bluffant même! En l’espace de dix titres, le quatuor étale toute sa maîtrise, son sens de la composition, sa source émotionnelle, le tout mêlée à une énergie incontestable savamment ponctuée par quelques breaks bien sentis permettant de faire respirer l’album. L’émo de Tang est tendu, atmosphérique, mélancolique, envoie planer l’auditeur au-dessus des eaux déjà empruntées auparavant par des formations telles que Engine Down et At The Drive In sans jamais faire pâle figure. Ce nouvel opus s’avale d’un trait tant il jouit d’une cohérence et d’une consistance à toute épreuve. De l’élastique « Shadows Of The Fearsome Things » d’ouverture au bouquet final « Loma », en passant par les superbes « Our Childish Behaviours », « Word Necklace », « Waiting For The Dragon Lady », ou « Ripples Of a Forgotten Radio Songs » pour ne pas tous les citer, l’aventurier qui aura le bon goût de se mettre ce disque entre les oreilles passera par toutes les couleurs, frissonnera à tout va, pour se retrouver punaisé au mur de sa piaule comme un vulgaire poster, le sourire aux lèvres, les yeux habités, une perle au front si ce n’est pas la larme à l’oeil

Tang tape très fort, à un niveau qu’on ne faisait que secrètement espérer. « Another Thousand Days, Out Of This Word » assène une bonne gifle à ceux pensant encore que la scène française pouvait être à la traîne. Peu importe, il ne tient plus qu’à vous de vous y jeter, de prendre ce que Tang a à vous offrir. Libre à vous de lui rendre. Voilà assurément un de nos albums de l’année, un cocktail pétillant de vitamines qui, arrivé à maturité, laisse se dégager un goût de bonheur. L’orage est passé, et dans nos têtes squatte un merveilleux arc-en-ciel…

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire